Le Blog de Veille UMR AUSser » Publications

S'abonner à flux Le Blog de Veille UMR AUSser » Publications
Architecture Urbanisme Société : Savoirs, Enseignement, Recherche
Mis à jour : il y a 8 heures 17 min

Paru : « Partager l’architecture avec les enfants » / Arc en rêve Centre d’architecture, Editions Parenthèses, octobre 2018 (Livre)

Lundi 22 oct 2018

Textes de :
Jean Attali, philosophe, Marie-José Mondzain, philosophe, Claire Brunet, philosophe et psychanalyste, Philippe Simay, philosophe, Jean-Paul Rathier, Roberta Ghelli, Agnès Vince, Patrick Bosc, Xavier Clarke de Dromantin, Sylvie Minvielle, Christian Vieaux, Michel Herreria, Philippe Jacques

Accédez au site de l’éditeur : Partager l’architecture avec les enfants

Résumé extrait du site de l’éditeur : L’architecture est l’affaire de tous et, cependant, elle est généralement perçue comme un domaine réservé aux spécialistes — architectes, urbanistes, paysagistes. L’éveil à l’architecture dès le plus jeune âge favorise l’exigence de qualité de notre cadre de vie. Partager l’architecture avec les enfants, c’est tout à la fois cultiver leur future citoyenneté et susciter leur désir d’architecture. Ce livre réunit plus de 100 expériences de ce qui se fait en France, et ailleurs en Europe, dans le champ de la sensibilisation à l’architecture sous la forme de parcours, de visites, d’ateliers de création ou de construction, etc. Cet ouvrage rend palpables l’engagement et l’enthousiasme des acteurs, institutions, structures locales, enseignants, collectifs et associations de jeunes professionnels qui réinventent le métier d’architecte sur les chemins de la médiation. Toutes ces expériences témoignent d’une belle créativité pédagogique, sociale et culturelle. Il y a là matière à penser la variété des approches et la multiplicité des enjeux de la médiation. Associés à ces différentes démarches, le livre convie des points de vue théoriques sur l’enjeu de ce travail de pédagogie publique. L’architecture est un sujet privilégié de démocratisation culturelle. Voir et dire autrement les choses qui forment le cadre vie, rencontrer des œuvres et des auteurs, expérimenter, créer… sont autant d’expériences pour comprendre l’environnement complexe dans lequel nous vivons.



















































































































































































































































































































































































































Pascal Fort

More Posts - Website

Paru : « Urbanisme de l’espoir : projeter des horizons d’attente » / Panos Mantziaras, Paola Viganò, Ed. MétisPresses, octobre 2018 (Livre)

Lundi 22 oct 2018

« Urbanisme de l’espoir : projeter des horizons d’attente » / Panos Mantziaras, Paola Viganò, Ed. MétisPresses, octobre 2018, 1 Vol. (232 p.),  Collection: vuesDensemble Essais, ISBN: 978-2-94-0563-36-4

Accédez au site de l’éditeur : 
Urbanisme de l’espoir

dont chapitre de  Jean Attali : « La prospective urbaine à Pau en 2017: entre désirs édilitaires et philosophie urbaine, le grand écart » et Sébastien Marot : « De l’art de la mémoire à l’art d’espérer « 

Résumé extrait du site de l’éditeur : Cet ouvrage se propose de redéfinir le rôle joué par le projet – projet de villes et de territoires – dans la construction sociale de l’espoir. Les disciplines de la transformation de l’espace ont toujours contribué à l’élaboration de visions du monde et de systèmes de valeurs partagés. Leur participation à la construction de l’espoir est pourtant remise en question aujourd’hui, principalement en raison de leur difficulté à s’inscrire dans une narration collective convaincante à propos du futur.

Les contributions rassemblées dans le présent ouvrage visent à identifier les conditions théoriques et pratiques nécessaires à la constitution d’un urbanisme de l’espoir: saisir les configurations socio-économiques du territoire en dehors des théories dominantes; appréhender le territoire comme palimpseste, en considérant sa profondeur historique et ses potentialités évolutives; privilégier l’approche descriptive et qualitative pour aborder, sous l’angle des enjeux climatiques et énergétiques, des problématiques aussi cruciales que la régénération des sols, les structures paysagères, le bâti ou les formes de la production industrielle et agricole. Une posture paradoxale doit être assumée: réanimer le lien indissoluble que la modernité a établi entre projet et espoir, tout en en renversant les fondements.

Pascal Fort

More Posts - Website

Parution : Les cahiers de la recherche architecturale, urbaine et paysagère n°2 de septembre 2018 : « Exils et migrations des architectes, des urbanistes,des paysagistes à l’ère contemporaine », en ligne sur OpenEditions Journals

Mercredi 10 oct 2018

Accédez au document en ligne en version intégrale : Les cahiers de la recherche architecturale, urbaine et paysagère n°2 de septembre 2018

Le rédacteur en chef, Frédéric Pousin, et le comité de rédaction des Cahiers de la recherche architecturale, urbaine et paysagère sont heureux de vous annoncer la parution de son second dossier thématique sur OpenEdition Journals : « Exils et migrations des architectes, des urbanistes, des paysagistes à l’ère contemporaine », coordonné par Marie Gaimard et Caroline Maniaque

Au sommaire

Bernd Nicolai : « The docile body ». Réflexions sur l’acculturation et le transfert culturel par les architectes exilés en Afrique de l’Est et en Turquie

Anat Falbel : Immigrant architects in Brazil: old and new tools for a historiographical discussion

Isabelle Kalinowski et Estelle Thibault : Gottfried Semper, chroniques parisiennes 1849-1850. Contributions à une architecture comparée

Ingrid Quintana Guerrero : La colonie latino-américaine dans l’atelier parisien de Le Corbusier

Daniel Talesnik : The Third Emigration

Marlène Ghorayeb : Transferts, hybridations et renouvellements des savoirs. Parcours urbanistique et architectural de Michel Écochard de 1932 à 1974

Sandra Fiori : Sérgio Ferro au prisme d’une histoire brésilienne. (re-)lire Dessin-chantier

Diane Aymard : Du voyage initiatique à l’enseignement : le programme inter-up « Ville orientale »

Cécile Regnault et Luc Bousquet : Fernand Pouillon, le double exilé de la politique du logement

Pascal Fort

More Posts - Website

Lancement du livre d’Eric Alonzo : « L’architecture de la voie : histoire et théories », Editions Parenthèses/ École d’architecture de la ville & des territoires – Librairie Volume (Paris) – 16 octobre 2018

Lundi 08 oct 2018

Si vous voulez voir un (joli) aperçu de ce que donnent de longues années de labeur et de recherche.
Si vous vous êtes déjà perdu en ville dans un enchaînement interminable de rond-points.
Si vous appréciez les passionnantes tirades d’Eric Alonzo, rendez-vous mardi 16 octobre chez VOLUME !

Accédez à l’annonce sur le site Eav&t : Lancement du livre d’Eric Alonzo 

Accédez au site de l’éditeur : L’architecture de la voie : histoire et théories

Résumé :  La voie est considérée habituellement comme relevant strictement de la sphère technique. Or elle peut aussi être envisagée comme une « architecture ». Illustré par une iconographie abondante et en partie inédite, ce livre montre ainsi comment, depuis l’Antiquité, les chemins, les routes, les rues, les boulevards, les autoroutes et les parkways ont pu être envisagés comme relevant – à la fois – du solide, de l’utile et même du beau. Cette généalogie permet d’expliquer l’origine de la plupart de nos dispositifs routiers actuels – que l’on considère à tort comme spécifiques à l’automobile (échangeurs, ronds-points, routes à péages, voies multimodales, etc.) – inventés au temps des voitures à chevaux, parfois même expérimentés au cœur des jardins à la française ou des parcs pittoresques.
Le prisme de la voie permet alors de révéler, par une série de « coupes en long » qui couvrent de longues périodes (paradigmes de l’édifié, du jardin et du flux), une tradition qui associe étroitement les savoirs et les objets des architectes, des ingénieurs, des paysagistes et des urbanistes, considérés aujourd’hui comme autant de domaines distincts. Cette publication se présente ainsi comme une somme historique, largement inédite, sur une « architecture du territoire » envisagée comme le socle commun des disciplines de l’aménagement.
Enfin, face aux incertitudes qui pèsent aujourd’hui sur le nombre et l’encombrement des futurs véhicules, aussi bien que sur leur vitesse et leur énergie de locomotion, cette redécouverte d’une longue tradition de conception architecturale de la voie, permet à nouveau d’envisager celle-ci non plus comme un objet fonctionnellement surdéterminé – et voué à l’obsolescence technique –, mais comme un élément permanent et constitutif du territoire, à même d’intégrer une somme croissante d’enjeux (environnementaux, sociaux, urbains, esthétiques, etc.) et de se soumettre à des processus de transformation, de réhabilitation, de reconversion et de recyclage que rendent nécessaires les changements actuels et futurs.

Éric Alonzo est architecte et docteur en architecture. Il enseigne à l’École d’architecture de la ville & des territoires à Marne-la-Vallée où il codirige avec Frédéric Bonnet le post-master en urbanisme (DSA d’architecte-urbaniste). Il a publié, en 2005, Du rond-point au giratoire (Parenthèses) et a fondé, avec Sébastien Marot, la publication Marnes, Documents d’architecture. Sa thèse a reçu en 2017, l’European Prize Manuel de Solà-Morales



Pascal Fort

More Posts - Website

A paraître le 4 octobre 2018 : « Jinshan : une ville nouvelle dans la métropole de Shanghai » / Yang Liu, Presses Universitaires de Rennes, 2018

Lundi 01 oct 2018

« Jinshan : une ville nouvelle dans la métropole de Shanghai » / Yang Liu, Préface de Pierre Clément, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, octobre 2018, Collection Espace et territoires, ISBN 978-2-7535-7495-3

Résumé  : Jinshan peut être considérée comme une ville trois fois nouvelle, recréée successivement, d’abord à sa création en 1386 dans l’objectif de renforcer le système défensif national, puis en tant que ville satellite en 1972, et enfin comme ville nouvelle depuis la fin des années 1990. Ces transformations résultent à la fois de la transformation et de la structuration territoriale de la métropole shanghaienne et de l’histoire des villes satellites et des villes nouvelles depuis la fin des années 1950. Cette évolution se produit non seulement à l’échelle locale et dans les espaces internes des villes satellites ou des villes nouvelles, mais aussi plus largement aux échelles municipale et régionale.Cette recherche s’intéresse à la forme urbaine et s’est enrichie d’un questionnement sur la mixité fonctionnelle, un facteur clé pour interpréter les phénomènes urbains apparus dans la fabrication des villes nouvelles chinoises.

Yang Liu, docteure en architecture, est chercheuse associée au laboratoire de recherche IPRAUS et à l’UMR AUSser (3329). Elle est aussi architecte-urbaniste à l’agence Arte Charpentier Architectes depuis 2011 et enseignante à l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville. Ses activités de recherche et l’enseignement se concentrent autour de la question de l’urbanisation des villes chinoises et en particulier des villes nouvelles.

Pascal Fort

More Posts - Website

A paraître : « Les territoires du vivant : un manifeste biorégionaliste » / Mathias Rollot, Editions François Bourin, octobre 2018 (Livre)

Mercredi 26 sep 2018

« Les territoires du vivant : un manifeste biorégionaliste » / Mathias Rollot, Editions François Bourin, octobre 2018, ISBN 979-10-252-0420-7

Accédez au site de l’éditeur : Les territoires du vivant : un manifeste biorégionaliste

4ème de couverture : Comment continuer d’habiter ce monde étrange, accéléré, qui préfère le jetable au durable, le virtuel au réel, la nouveauté à la pérennité ? L’architecture peut-elle encore faire sens, à l’heure où se multiplient les villes aseptisées, et où nous vivons toujours plus déconnectés des milieux qui nous accueillent ?
Dans ce contexte, envisager une « réhabitation biorégionale » de la Terre se veut un geste critique et salvateur à la fois. Il y a urgence à penser une architecture et des sociétés capables de travailler avec les spécificités des environnements qui sont les leurs : en suivant par exemple la chaleur où elle se trouve et en utilisant les pièces différemment selon la saison, en envisageant une place particulière pour la technologie et les écrans afin de garder des espaces ouverts sur le milieu ambiant, en trouvant des alliances nouvelles entre végétal, ensoleillement et ventilation, en ouvrant la possibilité de partager certains lieux avec des insectes, dans le cadre de composts ou potagers domestiques…
L’éthique biorégionaliste développée dans ce manifeste engagé déplace nos manières de voir le monde et ouvre des pistes radicales, pour remettre l’architecture au service du vivant et de ses territoires, et d’une société plus juste et équitable.
Mathias Rollot est architecte, docteur en architecture et enseignant-chercheur. Il conçoit, construit et conseille dans les domaines de la réhabilitation architecturale, urbaine et territoriale. Les Territoires du vivant est son neuvième ouvrage.
Après des études en architecture, Emmanuel Constant décide de se consacrer entièrement à la pratique du dessin. Les Territoires du vivant est le second livre qu’il illustre pour Mathias Rollot.

Pascal Fort

More Posts - Website

A paraître en octobre 2018 : « L’architecture de la voie : histoire et théories » / Eric Alonzo, Editions Parenthèses (Livre)

Vendredi 21 sep 2018
A paraître en octobre 2018 : « L’architecture de la voie : histoire et théories » / Eric Alonzo, Marseille, Editions Parenthèses, Collection « Architectures », ISBN 
978-2-86364-313-6

Accédez au site de l’éditeur : L’architecture de la voie : histoire et théories

Résumé extrait du site de l’éditeur :  Nos paysages revêtus de goudron et d’asphalte, sillonnés de routes, d’artères et de périphériques, forceraient la pensée à n’envi­sager, de la «  voie  », que les aspects technique et fonctionnel. C’est pourtant une autre de ses dimensions, plus inattendue, que révèle cet ouvrage. Élevée au statut d’objet d’architecture, indissociable d’une quête du Beau, la voie n’y est plus l’affaire des seuls ingénieurs. Monumentale, sublime ou pittoresque, dédiée à la flânerie piétonne, aux cavalcades ou au trafic automobile, elle est aussi celle de l’architecte, du paysagiste et de l’urbaniste. 
À la lumière des trois paradigmes de l’édifié, du jardin et du flux, cette traversée du temps long, de l’Antiquité romaine jusqu’aux dispositifs les plus actuels, revient sur l’évidence des tracés — chemin, parkwayAutobahn, rail… — et en restitue l’épaisseur historique et théorique. Tout en exhumant une tradition qui unissait les savoirs et les métiers liés à l’aménagement, ce volume démontre combien la voie est un élément permanent et constitutif du paysage, capable, à ce titre, de s’adapter aux reliefs, virages et perspectives de l’Histoire.

Pascal Fort

More Posts - Website

« Synergies urbaines : pour un métabolisme collectif des villes » / Éditeur(s) scientifique(s): Chris Younès, Roberto D’Arienzo, MétisPresses, septembre 2018 (Livre)

Vendredi 21 sep 2018
« Synergies urbaines : pour un métabolisme collectif des villes » / Éditeur(s) scientifique(s): Chris Younès, Roberto D’Arienzo, MétisPresses, septembre 2018, 1 Vol. (304 p.)

dont chapitre de Mathias Rollot : « Synergies biorégionales: quelques enjeux conceptuels et architecturaux »

Accédez au site de l’éditeur : Synergies urbaines : pour un métabolisme collectif des villes

Résumé extrait du site de l’éditeur : Dernier volet d’un long parcours scientifique, cet ouvrage poursuit l’interrogation menée par le laboratoire Gerphau sur la conception et la réalisation d’artefacts humains dans une perspective écologique. En convoquant le concept de synergie, qu’il applique aux domaines de l’architecture, de la ville, du paysage et du projet, ce volume introduit à de nouvelles méthodologies, plus ouvertes, en mesure de prendre en compte les phénomènes de transformation, coévolution et adaptation continue qui parcourent le monde urbain contemporain. Le faire-avec, le collectif ou le local sont ainsi érigés au centre d’une écosophie régénératrice des milieux habités.

Synergies urbaines vient clore un triptyque constitué par Recycler l’urbain (MētisPresses, 2014) et Ressources urbaines latentes (MētisPresses, 2016). Les différentes contributions qui le composent se déclinent en trois axes de réflexion, invitant à créer de nouveaux concepts, à établir des croisements inédits entre disciplines, savoirs et pratiques, ainsi qu’à explorer de nouvelles possibilités d’invention.

Pascal Fort

More Posts - Website

A paraître fin septembre : « Architecture des villes, architecture des territoires, XVIIe-XXe siècles », sous la direction de Michèle Lambert-Bresson et Annie Térade, Archibooks + Sautereau Editeur, 2018

Mardi 18 sep 2018
« Architecture des villes, architecture des territoires, XVIIe-XXe siècles », sous la direction de Michèle Lambert-Bresson et Annie Térade, Archibooks + Sautereau Editeur, 2018 Une rencontre sera organisée pour la sortie du livre, le 25 octobre 2018 à la librairie ArchiLib au 49, boulevard de la Villette 75010 Paris.

4ème de couverture : Du XVIIe au milieu du XXe siècle, bien qu’inégalement, les villes ont vu croître leur population et leur aire bâtie, et se sont « modernisées » (par démolition d’enceinte, création d' »équipements » urbains, d’infrastructures de transport … ). En France, les plans d’extension dès le XVIIIe siècle, les plans d’alignement après la loi de 1807, puis les plans issus de la loi Cornudet de 1919 ont été les principaux outils d’organisation et de contrôle par les pouvoirs publics – et des documents analogues ont existé dans d’antres pays. Au-delà, dans la lignée de tels plans ou de façon divergente, ont largement pesé l’action d’acteurs multiples (investisseurs et spéculateurs privés, compagnies industrielles ou ferroviaires, etc.).
Tels sont les principaux thèmes que traitent, à partir d’études de cas, les articles ici réunis, interrogeant ainsi comment s’est opérée et a évolué la «fabrication» de la ville et des territoires. Comment, avec les banlieues étendues et diversifiées s’ajoutant aux anciens faubourgs, s’est préparé, au moins pour certaines villes, un changement d’échelle ouvrant vers leur métropolisation. La question centrale étant celle des formes architecturales et urbaines, ces articles tendent simultanément à proposer des outils de description et d’analyse pertinents selon les différentes échelles. 

Pascal Fort

More Posts - Website

In Situ Revue des patrimoines n° 34 (2018) : « Lieux de pouvoirs. Architectures administratives dans la France contemporaine, 1945-2013. Avant/Après la décentralisation »

Mardi 18 sep 2018

In Situ Revue des patrimoines n° 34 (2018) : « Lieux de pouvoirs. Architectures administratives dans la France contemporaine, 1945-2013. Avant/Après la décentralisation »

Accédez au numéro en ligne : In Situ Revue des patrimoines n° 34

dont un article de : 

Vanessa Fernandez, Évelyne Van Damme et Hélène Caroux : Préfecture contre hôtel de ville ? La création du centre-ville de Bobigny, 1965-1980 [Texte intégral]

Pascal Fort

More Posts - Website

Les cahiers de la recherche architecturale, urbaine et paysagère [En ligne] n°2, septembre 2018 : « Exils et migrations des architectes, des urbanistes,des paysagistes à l’ère contemporaine » Sous la direction de Marie Gaimard et Caroline Maniaque ...

Lundi 17 sep 2018

Les cahiers de la recherche architecturale, urbaine et paysagère [En ligne] n°2, septembre 2018 : « Exils et migrations des architectes, des urbanistes,des paysagistes à l’ère contemporaine / Migration and exile among architects, urbanists and landscape architects in the modern era » Sous la direction de Marie Gaimard et Caroline Maniaque

Accédez à ce numéro en ligne : Les cahiers de la recherche architecturale, urbaine et paysagère [En ligne] n°2

dont article de Isabelle Kalinowski et Estelle Thibault :  » Gottfried Semper, chroniques parisiennes 1849-1850. Contributions à une architecture comparée« 

Extrait de l’introduction de ce numéro 2 : À l’échelle des grands bouleversements tels que ceux connus par le monde au XXe siècle, la migration de l’architecte, de l’urbaniste, du ou de la paysagiste peut apparaître comme un épiphénomène. Pourtant, le nombre et la diversité de ces trajectoires révèlent sans aucun doute de riches enseignements à propos de la circulation des idées et des techniques et des savoir-faire à l’ère contemporaine. Qu’ils relèvent de la migration économique, de l’exil politique, de l’exode ou de l’évasion, ces « voyages subis » témoignent d’une histoire culturelle de l’architecte, de l’urbaniste, du ou de la paysagiste qui nécessite d’être prise en considération.(…)



Pascal Fort

More Posts - Website

A PARAITRE septembre/octobre 2018 : « La ville accueillante – Accueillir à Grande-Synthe. Question théoriques et pratiques sur les exilés, l’architecture et la ville » / sous la direction de Cyrille Hanappe, Editions PUCA

Vendredi 14 sep 2018
A PARAITRE septembre/octobre 2018 : « La ville accueillante – Accueillir à Grande-Synthe. Question théoriques et pratiques sur les exilés, l’architecture et la ville » / sous la direction de Cyrille Hanappe, Editions PUCA, collection Recherche n°236, 1 Vol. (528 p.)

Michel Agier, Céline Barré, Dorothée Boccara, Franck Esnée, Bruno Fert, Valérie Foucher-Dufoix, Amalle Gualleze, Cyrille Hanappe, Olivier Leclercq, Michel Lussault, Michaël Neuman

Cet ouvrage est le fruit d’une recherche soutenue par le PUCA réalisée dans le cadre du Programme de recherche “L’accueil, la circulation et l’installation des migrants”
Accédez au site de l’éditeur : La ville accueillante

Accédez au sommaire : cliquez ici

Résumé extrait du site de l’éditeur : Comment répondre aux défis posés aux villes par les migrations ? Quelles solutions architecturales et urbaines proposer quand les manières actuelles de fabriquer la ville semblent ne pas savoir répondre aux problématiques de l’accueil, pour tous les « indésirables » des villes : Migrants, SDFs, Roms…?
La Ville Accueillante est un projet de recherche-pédagogie-action qui s’est mis en place à partir de l’expérience de Grande-Synthe entre 2015 et 2017, quand la Mairie, Médecins Sans Frontières et de nombreuses associations ont tenté de mettre en place une réponse coordonnée à cette crise de l’accueil.
Partant d’une analyse poussée de ce qui s’y est joué, ainsi que de retours d’expériences faits dans des villes du monde entier, des scénarios et des pistes de solutions sont alors proposés pour aller dans le sens d’une pensée architecturale et urbaine de l’accueil : la Ville Accueillante.

Pascal Fort

More Posts - Website

« L’Architecture : entre pratique et connaissance scientifique » / sous la direction de Jean-Louis Cohen, Éditions du patrimoine, août 2018 (Livre)

Lundi 23 juil 2018
« L’Architecture : entre pratique et connaissance scientifique » / sous la direction de Jean-Louis Cohen, Éditions du patrimoine, août 2018, 1 Vol. (176 p.), Collection « Recherche&Architecture »

Accédez à l’annonce : Parution L’Architecture entre pratique et conn. scientif 2018

Communiqué de presse présentant l’ouvrage : Le 16 janvier 2015, l’amphithéâtre Marguerite-de-Navarre du Collège de France, a été le cadre d’un débat sur l’histoire, l’actualité et les perspectives de la recherche en architecture. La rencontre entre les différents intervenants venus de France, de Suisse, d’Italie, du Canada et du Japon avait pour objectif d’afficher la recherche architecturale comme champ de travail scientifique.

L’essor de la recherche a été parallèle à celui de l’architecture renouvelée, apparue en France à partir du milieu des années 1960. Celle-ci s’est formée et consolidée selon des modalités originales, notamment sous l’égide du Comité d’orientation de la recherche et du développement en architecture (Corda), créé en 1972, et des programmes qui lui ont succédé, jusqu’à ceux de l’actuel Bureau de la recherche architecturale, urbaine et paysagère (Braup).

Comme le révèlent les textes rassemblés, le champ thématique en a été et reste fort large, des questions climatiques à celles de l’habitation. Les frontières entre les investigations scientifiques et la pratique de l’architecture se révèlent poreuses.

Loin d’être statique, le paysage découvert à travers l’évocation des théories, l’épistémologie de la recherche et les expériences acquises depuis des décennies dans des domaines révélateurs est riche de surprises fécondes.

 

 

Pascal Fort

More Posts - Website

La lettre « Les nouveautés du blog de l’UMR AUSser » n°65 du 19/07/2018 est sortie

Jeudi 19 juil 2018
La lettre « Les nouveautés du blog de l’UMR AUSser » n°65 du 19/07/2018 est sortie.

Accédez à cette lettre : La lettre « Les nouveautés du blog de l’UMR AUSser » n°65 du 19/07/2018

Vous trouverez les nouveautés (appels, événements, publications) repérées et publiées sur le carnet de veille ou blog de l’UMR AUSser.

Pascal Fort

More Posts - Website

Article : La parole à… Isabelle Chesneau “I tell you, buildings must die”, Gordon Matta-Clark, artiste de la vie urbaine – Galerie du jeu de Paume (Paris)

Mercredi 18 juil 2018
La parole à… Isabelle Chesneau “I tell you, buildings must die”, Gordon Matta-Clark, artiste de la vie urbaine

Article écrit par Isabelle Chesneau pour le magazine du Jeu de Paume

Accédez à l’article en ligne : I tell you, buildings must die

Extrait : L’œuvre de Gordon Matta-Clark, liée au contexte de protestations contre les opérations de rénovation urbaine des années 1960-1970 aux États-Unis, continue de faire écho à nos modes de production de la ville contemporains. Nous ne détruisons plus aujourd’hui l’habitat populaire des centres urbains d’avant-guerre, mais les immeubles du mouvement moderne – en ce temps-là, gages de progrès social et de confort – qui s’y sont substitués. Suite…

Accédez à la présentation de l’exposition : Gordon Matta-Clark, Anarchitecte

Pascal Fort

More Posts - Website

« Parcours de l’exilé : du refuge à l’installation » / Deschamps, Catherine ; Proth, Bruno ; LAE, Jean-François ; Overney, Laetitia ; Programme de recherche “L’accueil, la circulation et l’installation des migrants” ; France. Plan Urbanisme...

Mercredi 11 juil 2018
« Parcours de l’exilé : du refuge à l’installation » / Deschamps, Catherine ; Proth, Bruno ; LAE, Jean-François ; Overney, Laetitia ; Programme de recherche “L’accueil, la circulation et l’installation des migrants” ; France. Plan Urbanisme construction architecture,  La Défense : Plan Urbanisme Construction Architecture (PUCA), 2018

Accédez au document en ligne en version intégrale : Parcours de l’exilé : du refuge à l’installation

L’exemplaire papier est consultable au centre de recherche documentaire AUSser-Ipraus, ENSA Paris-Belleville, Bâtiment B, 3ème étage, 60 Bd de la Villette, 75019 Paris

Accédez à la notice bibliographique : Catalogue AUSser-IPRAUS

Extrait du site du PUCA : Cet ouvrage s’inscrit dans le cadre du programme de recherche « L’accueil, la circulation et l’installation des migrants » mené par le Plan Urbanisme Construction Architecture. Conduite par des anthropologues et des sociologues, cette recherche exploratoire a effectué un suivi d’exilés afin d’observer, de comprendre et de décrypter le maillage de services, de relations d’aide, de liens de protections et de lieux mis à disposition qui conduisent à des installations durables. Qu’est-ce que s’installer durablement veut dire pour eux ? Comment pensent-ils leur « carrière de réfugié » ? Pour répondre à ces questions de manière concrète et pragmatique, l’équipe pointe l’ensemble des facteurs (statut, protection sociale, ressources, pratiques effectives) qui constituent l’installation puis analyse les points de bascule dans les parcours, l’usage des réseaux d’aide institutionnelle et de solidarité informelle.

Pascal Fort

More Posts - Website