Le Blog de Veille UMR AUSser » Actualités

S'abonner à flux Le Blog de Veille UMR AUSser » Actualités
Architecture Urbanisme Société : Savoirs, Enseignement, Recherche
Mis à jour : il y a 22 heures 34 min

Soutenance de thèse de Léa Mosconi : « Emergence du récit écologiste dans le milieu de l’architecture en France. 1989-2015: de la réglementation à la thèse de l’anthropocène » – ENSA Paris-Malaquais – 03 octobre 2018

Mardi 11 sep 2018
Soutenance de thèse de Léa Mosconi : « Emergence du récit écologiste dans le milieu de l’architecture en France. 1989-2015: de la réglementation à la thèse de l’anthropocène »

sous la direction de Jean-Louis Violeau

Université Paris-Est, Ecole doctorale Ville, Transports et Territoires, Equipe ACS (ENSA Paris-Malaquais)

Lieu : ENSA Paris-Malaquais, amphithéâtre du Mûrier, 14 rue Bonaparte, 75006 Paris

Date : 03 octobre 2018, 14h

Jury :
Aurélien Bellanger, écrivain, examinateur
Christophe Bonneuil, chargé de recherche au CNRS, examinateur
Eric Chauvier, maître de conférences à l’ENSA Versailles, rapporteur
Jean-Pierre Chupin, professeur à Université de Montréal, rapporteur
Fanny Lopez, maîtresse de conférences à EAVT Marne-la-Vallée, examinatrice
Catherine Maumi, professeur à ENSA Grenoble, examinatrice
Jean-Louis Violeau, professeur à ENSA de Nantes, directeur de recherche

Résumé de la thèse : Novembre 1988, la création du GIEC médiatise, institutionnalise, légitimise l’idée d’une « crise environnementale » et se propose d’en prendre la mesure. Les années 1990 et 2000 sont ponctuées d’événements politiques souvent mondiaux, qui participent à faire, de ce que l’on appellera alors le développement durable, une question sociétale majeure. Comment ce récit sur l’écologie pénètre-t-il le milieu de l’architecture en France? Quel champ lexical convoque-t-il ? Quels acteurs s’emparent-ils de ce sujet ? Quelles institutions portent ces thèmes et vers quelles directions ? Quelle influence a-t-il sur la production architecturale française ? L’ambition de cette recherche est de comprendre la généalogie du récit écologiste dans le milieu français de l’architecture, des questions réglementaires et énergétiques des années 1990 au changement de paradigme qui s’opère à la fin des années 2000, notamment avec l’émergence de la thèse de l’anthropocène.

 

Pascal Fort

More Posts - Website

5th seminar of the series « New Urban Epistemologies & Diffuse Urbanization » – ENSA Paris-Belleville/Ipraus – 27th September 2018

Lundi 03 sep 2018
5th seminar of the series « New Urban Epistemologies & Diffuse Urbanization »

Organized by: DCUN / Labex Urban Futures

Coordinated by: Adèle Esposito (CNRS / UMR AUSser 3329), Joël Idt (University Paris-Est, Lab’Urba), Clément Musil (UMR AUSser 3329)

Lieu : ENSA Paris-Belleville, IPRAUS, bâtiment B, 3ème étage, 60 Boulevard de la Villette, 75019 Paris

Date : 27th September 2018, 10h

Accédez à l’information : « New Urban Epistemologies & Diffuse Urbanization » 

Abstract: This session is entitled “Diffusing urbanization and hybrid economic activities in agricultural suburban areas”. It will focus on the development of hybrid activities in former rural peripheries. In various geographical contexts, massive urbanization of former rural peripheries leads to the emergence of new economic activities that profoundly transform the traditional socio-spatial organization: for instance farmers become land or real estate operators, develop agro-tourism activities for urban citizens or offer farm picking.

The presentations proposed in this session explore the stakeholders who are initiating these hybridizations, what kind of new activities are developed, how these processes are transforming urban forms, and also raise the question of compatibility of these hybrid schemes with initial agricultural activities.

A first talk will be provided by Andrew Marton (Centre for Asia Pacific Initiatives – University of Victoria, Canada) who will deliver insights of his work on the hybrid spaces in the lower Yangzi Delta (China). A second guest, Gwenn Pulliat (CNRS – Lab Art-Dev – UMR 5281, France) will focus her presentation on the roles for farmlands in expanding cities based on various case studies in Vietnam and Thailand. A discussion among the participants will be held to conclude the seminar.

Pascal Fort

More Posts - Website

Colloque international « Innovative Mobility and Urban Design » – ENSA Strasbourg – 21 et 22 septembre 2018

Vendredi 31 aoû 2018
Colloque international : Innovative Mobility and Urban Design

Direction scientifique : Cristiana Mazzoni, AUSser, IMM Chair, Professeure ENSA, Dominique Badariotti, LIVE, Professeur UNISTRA

Coordination scientifique : Andreea Grigorovschi, PhD, ENSAS ass.Professeure

Organizers : “Innovative Metropolitain Mobility” Chair, ENSAS-CAUP/Tongji-SYSTRA / Laboratoire AMUP, ENSAS / Laboratoire LIVE, UNISTRA

Lieu : ENSA Strasbourg, 6-8 boulevard du Président Wilson, 67068 Strasbourg cedex

Date : 21 et 22 septembre 2018

Accédez au site : Innovative Mobility and Urban Design

Accédez au programme : Innovative Mobility and Urban Design

Extrait du site : The symposium is an invitation addressed to both new and established researchers, as well as experts from the private or public spheres, who seek to rethink – or even revolutionize – mobility as a societal problem and/or practice.
The main topic will focus the relation of mobility systems to metropolitan territories and places, through fields of knowledge and action as varied as architecture, engineering, geography, new technologies, and others.

Today, one of Europe’s main objectives is to overcome the negative externalities of 20th Century urban mobility, especially in metropolitan areas, and to move towards sustainable policies for a democratic mobility transition. For this, many European research programs (E.g.INTERREG EUROPE Program, H2020 Program, Societal Challenges calls for proposals: “Mobility for growth”;“Smart, green and integrated transport”; “Climate action, environment, resource efficiency and raw materials”) and urban policies are addressing the mobility issue in order to «make cities and settlements human, inclusive, safe, resilient and sustainable» (EU, 2017). Furthermore, France’s strong commitment in this respect was recently confirmed through President Emmanuel Macron’s decision to make “mobility” the main theme chosen by France for its participation in the Dubai World Expo of 2020.

In accordance with these objectives, the «Innovative Metropolitan Mobility» (IMM) Chair – a research and education platform on sustainable mobility in contemporary metropolises – aims at bringing together academic researchers and mobility experts from both the private and public sectors, in order to collectively reflect on innovative projects and design methods combining
mobility, metropolitan territory and architecture, public space and energy transition concerns and challenges.
This symposium thus presents itself as an opportunity to deepen and exchange knowledge on these topics by mirroring academic research and research-action experiences, approaches and methodologies developed in different contemporary metropolitan contexts
.

Pascal Fort

More Posts - Website

Réseau SEANNET (South East Asia Neighbourhood Network) : article de Thomas Manuel : « Maps and Menus: The Workshop at Nang Leong in Bangkok »

Vendredi 31 aoû 2018
Réseau SEANNET (South East Asia Neighbourhood Network) : « Maps and Menus: The Workshop at Nang Leong in Bangkok » / Article de Thomas Manuel paru sur le blog de SEANNET

Accédez à l’article : Maps and Menus: The Workshop at Nang Leong in Bangkok

Dans le cadre du réseau SEANNET, des recherches examinent les actions menées par des communautés d’habitants de six villes d’Asie du Sud-Est (Bangkok, Chiang Mai, Surabaya, Manilla, Rangoon, et Ho Chi Minh Ville), engagés dans la transformation ou la contestation de projets concernant leur quartier. L’angle d’approche est ici la perspective des usagers, de leurs systèmes de valeurs et de leurs pratiques spatiales. L’UMR AUSser et l’Université de Chiang Mai sont chargées de l’étude de cas de Chiang Mai.

Cet article relate la première partie du workshop qui s’est déroulée à Bangkok, le 15 juillet 2018.

Pijika Pumketkao (doctorante rattachée au laboratoire AUSser-Ipraus) a participé à ce workshop.

 

Pascal Fort

More Posts - Website

Journée d’étude Réseaux, échanges et interactions en Asie – GIS Asie – 11 septembre 2018

Jeudi 30 aoû 2018
Journée d’étude Réseaux, échanges et interactions en Asie

Organisateur : Journée d’Étude interdisciplinaire organisée par le Bureau des Jeunes Chercheur.e.s du GIS Asie

Date : 11 septembre 2018, 08h45 / 18h00

Lieu : GIS Asie, 105 Boulevard Raspail, 75006 Paris – salle 13, 8ème étage

Accédez à l’annonce : Journée d’étude Réseaux, échanges et interactions en Asie

Accédez au programme : Journée d’étude Réseaux, échanges et interactions en Asie

Extrait du site : La Journée d’Étude 2018 des Jeunes Chercheur.e.s du GIS Asie rassemblera douze doctorants et post-doctorants autour du thème des « Réseaux, échanges et interactions en Asie ».

Une inscription est nécessaire pour le public :
à : jeunes.chercheurs.asie@gmail.com
cc : beatrice.zani92@gmail.com ; martin.michalon@yahoo.fr ; bpybtajmyr@gmail.com

Discutant.e.s de la Journée d’Étude (dont le Comité scientifique) :

Catherine Servan-Schreiber – CR CNRS, CEIAS (CNRS, EHESS)

Grégory Delaplace – MCF Univ. Paris Nanterre, LESC (CNRS, Univ. Paris Nanterre), membre du Conseil scientifique du GIS Asie
Nathalie Lancret – DR CNRS, AUSser (CNRS, Ministère de la Culture), membre du Conseil scientifique du GIS Asie
Vincent Goossaert – PR EPHE, GSRL (CNRS, EPHE) , membre du Conseil scientifique du GIS Asie
Aurélie Varrel – CR CNRS, directrice du GIS Asie

Comité d’organisation, pour le Bureau des Jeunes Chercheur.e.s en études asiatiques :

Beatrice Zani – doctorante Univ. Lyon 2 – TRIANGLE
Martin Michalon – doctorant EHESS, CASE (CNRS, EHESS)
Yann Borjon-Privé – doctorant EPHE, GSRL (CNRS, EPHE)

 

Pascal Fort

More Posts - Website

Appel à articles « Projet et photographie » Les Cahiers de la recherche architecturale, urbaine et paysagère (date limite : 31 décembre 2018)

Jeudi 30 aoû 2018
Appel à articles « Projet et photographie » Les Cahiers de la recherche architecturale, urbaine et paysagère

Dossier coordonné par Frédéric Pousin, architecte, directeur de recherche au CNRS et Sonia Keravel. paysagiste, maîtresse de conférence à l’ENSP de Versailles.

Date limite : 31 décembre 2018. Dossier à envoyer (en français ou anglais) à l’adresse secretariat-craup@culture.gouv.fr

Accédez à l’appel : APPEL A ARTICLES PROJET ET PHOTOGRAPHIE

Extrait de l’appel : Ce dossier s’adresse aux chercheurs des écoles d’architectures, de paysage et de photographie ainsi qu’aux communautés des historiens d’art et d’architecture, aux chercheurs des instituts d’urbanisme et des départements de culture visuelle. Il vise à rassembler des études de cas portant sur le champ de l’architecture, du paysage ou sur les deux. Des approches problématisées et transversales aux thématiques suggérées seront bienvenues, ainsi que les approches transnationales pour ce qu’elles permettent de mettre en perspective les cas nationaux.

 

Pascal Fort

More Posts - Website

Le carnet de veille de l’UMR AUSser prend ses vacances d’été : rdv le jeudi 30 août 2018

Mercredi 25 juil 2018

Hué – Avril 2014

Le carnet de veille de l’UMR AUSser prend ses vacances d’été : rdv le jeudi 30 août 2018

Les vacances d’été approchent (mercredi 25 juillet au soir) et le carnet de l’UMR AUSser y adhère.

Quelques conseils pour les chercheurs et doctorants studieux :

Vous voulez tout savoir de l’UMR AUSser :

 

 

 

 

 

Vous voulez tout savoir sur le centre de recherche documentaire de l’AUSser/Ipraus et sa cartothèque : 

 

Pascal Fort

More Posts - Website

Journée d’étude « Innovation et expérimentation architecturales des années 1970. Approche critique d’une politique publique » – ENSA Marseille – 18 octobre 2018

Lundi 23 juil 2018
Journée d’étude « Innovation et expérimentation architecturales des années 1970. Approche critique d’une politique publique »

Cette journée est organisée dans le cadre du séminaire Histoire critique du projet, ENSA Marseille, en lien avec le projet de recherche « Repenser l’innovation. Connaitre et gérer le legs du logement social et expérimental de la décennie 1968-1978 », Ensa Marseille, laboratoire INAMA /Ensap Lille, LACTH,  programme interministériel « architecture du XXe siècle, matière à projet pour la ville durable du XXIe ».

Lieu : ENSA Marseille, 184, avenu de Luminy, Marseille

Date : 18 octobre 2018

Programme :

9h00 Ouverture de la journée

Jean-Marc ZURETTI, directeur de l’ENSA•Marseille

9h15 Introduction de la journée

Ana bela DE ARAUJO, Maître-assistant ENSA Marseille, chercheur à INAMA

Présentation du projet de recherche « Repenser l’innovation », ENSA Marseille, INAMA/ENSAP Lille, LACTH, programme interministériel « Architecture du XXe, matière à projet pour la ville durable du XXIe »

1ère partie : Un Plan Construction pour l’innovation

Modérateur : Jean-Lucien BONILLO, Professeur ENSA Marseille, Directeur d’INAMA

9h30 : Christian MOLEY, Professeur honoraire des ENSA, Chercheur associé au laboratoire IPRAUS, ENSA Paris-Belleville : La place de l’architecture dans la politique du Plan Construction

10h30 : Joseph ABRAM, Professeur à l’ENSA Nancy, Chercheur au Laboratoire d’Histoire de l’Architecture Contemporaine : Retour critique sur le bilan des REX

11h30 : Guy LAMBERT, Maitre de conférences à l’ENSA Paris-Belleville, Chercheur à UMR AUSser 3329 : Lever les « freins à l’innovation ». L’information et la médiatisation comme outils d’action du Plan Construction en faveur d’une politique publique de l’habitat (1971-1988)

12h30 : Echanges avec la salle

Déjeuner 13h00-14h30

2ème partie : Innovation versus Tradition ?

Modérateur : René Borruey, Maitre-assistant ENSA Marseille, Chercheur INAMA

14h30  : Loïc VADELORGE, Professeur d’histoire contemporaine, Directeur du Laboratoire Analyse Comparée des Pouvoirs (EA 3350), Université de Paris Est Marne la Vallée : Pratiquer l’innovation: l’expérience des villes nouvelles françaises 1965-1995

15h30 : Valéry DIDELON, Critique et historien de l’architecture, Professeur ENSA Paris Malaquais, Département VAT / Laboratoire ACS : Innovation et enrichissement : l’économie de l’architecture

 

16h30-17h30  Echanges avec la salle … Conclusions, perspectives

Pascal Fort

More Posts - Website

Isabelle Chesneau (ENSA Paris-Malaquais), lauréate des Trophées de l’économie circulaire 2018

Mercredi 18 juil 2018
Isabelle Chesneau (ENSA Paris-Malaquais), lauréate des Trophées de l’économie circulaire 2018

Accédez à la liste des lauréats : Trophées de l’économie circulaire 2018

« Intégration de l’économie circulaire au sein d’une école d’architecture : le regard des architectes sur les politiques d’économie circulaire appliquée au bâtiment » /   Porteur principal : Isabelle Chesneau

Extrait du site : Dans le cadre d’un enseignement dispensé à l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Malaquais, il s’agit d’inciter les élèves architectes à réfléchir et à interroger les sept piliers de l’économie circulaire. Ces politiques, dont on observe actuellement la généralisation à tous les secteurs de l’économie, risquent d’avoir un impact important sur la pratique architecturale et de modifier en profondeur les règles et les habitudes en matière de conception, de prescription de matériaux et de responsabilité envers les ouvrages qui, une fois livrés, devraient être accompagnés tout au long de leur vie en œuvre jusqu’à leur fin de vie. Suite…

 

 

 

Pascal Fort

More Posts - Website

15th International Docomomo Conference : « Metamorphosis. The Continuity of Change » – Ljubljana, Slovenia – 28th-31st August 2018

Mardi 17 juil 2018
15th International Docomomo Conference : « Metamorphosis. The Continuity of Change »

dont intervention de Vanessa Fernandez et Catherine Blain : « Continuity through change : the renovation of the maison des sciences de l’homme building in Paris »

Lieu : Cankarjev Dom, Ljubljana, Slovenia

Date : 28th-31st August 2018

Accédez au site Docomomo : 15th International Docomomo Conference

Extrait du site : At the 15th International Conference in Ljubljana, docomomo will address the history of Modern Movement transformations. This will be done in relation to cultural and natural aspects within the overall continuity of change. Both theory and practice will be considered.
In 2018, docomomo will celebrate 30 years of effort to preserve and adapt the technical, social and aesthetic goals of the Modern Movement – values which have always been intrinsically intertwined with change. As Badiou put it, change is the law of the world; the absence of change is death. When we think, we think change (Introduction to the Philosophical Concept of Change, 2012).
Today we are experiencing a huge escalation of change in all areas of life, even surpassing the radical transformations that characterised the Modern Movement era of the mid-20th century; Kafka’s Metamorphosis (Die Verwandlung, 1915) is becoming close to reality. Human and social values, authenticity and identity, are undergoing fundamental changes in their meaning or relevance. The difference between the original and its copy is waning. The social and aesthetic values of the Modern Movement, as well as its status as heritage and element of identity, are very much under attack. So, what does docomomo stand for in this rapidly changing context?

THEME

At the 15th International Conference in Ljubljana, docomomo will address the history of Modern Movement transformations. This will be done in relation to cultural and natural aspects within the overall continuity of change. Both theory and practice will be considered.
In 2018, docomomo will celebrate 30 years of effort to preserve and adapt the technical, social and aesthetic goals of the Modern Movement – values which have always been intrinsically intertwined with change. As Badiou put it, change is the law of the world; the absence of change is death. When we think, we think change (Introduction to the Philosophical Concept of Change, 2012).
Today we are experiencing a huge escalation of change in all areas of life, even surpassing the radical transformations that characterised the Modern Movement era of the mid-20th century; Kafka’s Metamorphosis (Die Verwandlung, 1915) is becoming close to reality. Human and social values, authenticity and identity, are undergoing fundamental changes in their meaning or relevance. The difference between the original and its copy is waning. The social and aesthetic values of the Modern Movement, as well as its status as heritage and element of identity, are very much under attack. So, what does docomomo stand for in this rapidly changing context?

SUBTHEMES

1) Cities
Our cities are evolving in response to continuously changing forces. These involve many different layers of economics, politics and science. What can we learn from past experiences of the Modern Movement urban developments? How can we reconcile Modern Movement ideals and built legacy with the digital revolution, worldwide mobility, migration and increasing environmental awareness? How can our attraction towards the ever new, and incessant innovation, be reconciled with sustainable urban conservation? Which examples of success and failure can be identified?

Keywords: Neighbourhoods; Megastructures; Complexes; Multifunctionality; Urbanity; Urban planning; Public Space; Lifestyle; Infrastructures; Networks; Transport; Mobility; Density; New towns; Inner city; Suburbia; Civility; Digital technology.

2) Buildings
During the process of restoration or adaptive reuse, the paradigmatic challenge is to adapt the buildings concerned to different functions, users, lifestyles, environmental and safety standards. How can we select what must be preserved and what can be changed? How to combine preservation with legal energy efficiency directives? What are the most up-to-date technologies and processes of material selection that can improve the experience of living in modern buildings? How can new technologies and materials´ improvements be assessed? Within the decision-making process, how can we effectively address authoritative changes? How are interiors, well-being and atmospheres affected by these changes? Which are the most informative examples of modern architectural heritage restoration or adaptive reuse, and their successes and failures?

Keywords: Restoration; Conversion; Renovation; Reuse; Icon; Ordinary; Programme; Functionalism; Prefabrication; Construction; Technologies; Energy efficiency; Seismic Retrofit; Legislative impact; Safety; Interiors; Atmosphere; Furniture; Lighting; Arts.

3) Identity
Human migration plays a fundamental role in all societies today. The forced interaction of people and places is now increasingly central to the development of cities and architecture. In the context of a society substantially shaped by physical and virtual transfers, how can identity be created, from the generic to the specific? Which is the role of the architectural heritage? What can we learn from the Modern Movement ideals of equality and progress, nowadays still perceivable through its built legacy? In the fact of rapid and uncontrolled urbanization and the fragmentation of the urban and social fabric, how can a sense of community and solidarity survive in our ever more pluralistic societies? In this context, is it realistically possible to preserve character and memory in conservation and adaptive reuse projects? If so, is it possible to pinpoint clear cases of success and failure?

Keywords: Migration; Speed; Society; Culture; Aesthetics; Community; Civil Society; Appropriation; Occupation; Public; Co-presence; Identity; Representation; Collectivity; Authenticity; Ethics; Unity; Integrity; Society; Permanence; Ephemerality; Participation; Planning processes.

4) Environment
The accelerating processes of contemporary development, coupled with lack of commitment and responsibility, have created incredibly damage on an ever-vaster scale, including phenomena such as climate change, breakdown of traditional cultures, or hyper-individualization. Also, the overall context of the economic crisis requires a better management of natural resources. How can the modern built environment help foster a sustainable environment? How can we combine sustainability and modernity? Is it possible to identify exemplary cases (as less successful examples) of reuse projects set within different traditions, social and physical environments, and employing sustainable architecture and urban design to reflect local requirements?

Keywords: Nature; Earth; Ecology; Natural versus Artificial; Sustainability; Energy efficiency; Seismic Retrofit; Natural resources; Local resources; Climate change; Environmental damage; Tradition; Modernity.

 

Pascal Fort

More Posts - Website

Association of Critical Heritage Studies (ACHS), 4th Biannual Conference “Heritage across borders” – Université de Zhejiang, Hangzhou, Chine – 1er au 6 septembre 2018

Vendredi 13 juil 2018
Association of Critical Heritage Studies (ACHS), 4th Biannual Conference “Heritage across borders”

dont intervention de Marina Rotolo : « New spaces of negotiation, between local expectations and global vision. Matera as the 2019 European Capital of Culture ». L’intervention s’inscrit dans la session 109 “Heritage as Competitive Internationalism”

Lieu : Université de Zhejiang, Hangzhou, Chine

Date : 1er au 6 septembre 2018

Accédez au site : 4th Biannual Conference “Heritage across borders” 

ACS : Réseau d’universitaires et de chercheurs actifs dans le vaste domaine interdisciplinaire des études patrimoniales, l’ACHS a pour objectif principal de promouvoir la recherche et la réflexion sur le patrimoine.

 

Pascal Fort

More Posts - Website

Call for papers « Latin American Architecture, 1870-1930 (La Plata, 11-13 Apr 19) » (deadline: Jul 31, 2018)

Lundi 09 juil 2018
Call for papers « Latin American Architecture, 1870-1930 (La Plata, 11-13 Apr 19) » / Appel à communication pour le Colloque international 2019 : « Le modèle Beaux-Arts et la culture académique des architectes en Amérique latine, 1870-1930 : Transferts, échanges et démarches transnationales »

Organizing Institution: Instituto de Historia, Teoría y Praxis de la Arquitectura y la Ciudad. Facultad de Arquitectura y Urbanismo, Universidad Nacional de La Plata (HITEPAC, FAU, UNLP)

Institutions partenaires : Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (HiCSA), Ecole nationale supérieure d’architecture Paris-Belleville (IPRAUS/UMR AUSser)

Comité d’organisation : Responsables : Fernando Aliata, CONICET- HiTePAC, FAU, UNLP, Eduardo Gentile, HiTePAC, FAU, UNLP
Coordination: Dra. Virginia Bonicatto (CONICET, HiTePAC- FAU- UNLP)

Comité scientifique : Chercheurs de l’Institut de recherche participants :
Fernando Aliata, CONICET- HiTePAC, FAU, UNLP (La Plata, Argentina), Fernando Gandolfi – HiTePAC, FAU, UNLP (La Plata, Argentina),
Eduardo Gentile, HiTePAC, FAU, UNLP (La Plata, Argentina), Fabio Grementieri, CNMLBH, UTDT (Buenos Aires, Argentina), Jean-Philippe Garric, Labex CAP / HiCSA (Paris, France), Estelle Thibault, ENSAPB/ IPRAUS UMR AUSser (Paris, France), Guy Lambert, ENSAPB/ IPRAUS UMR AUSser (Paris, France), Julien Bastoen, ENSAPB/ IPRAUS UMR AUSser (Paris, France)

Deadline: Jul 31, 2018

Call for papers: Latin American Architecture, 1870-1930

Appel en français : Congreso internacional 2019 francais

Abstract: The Beaux-Arts Model and the Academic Culture in Latin American Architecture, 1870-1930

The second half of the nineteenth century and the first decades of the twentieth century can be understood as the moment of growth and development of academic culture in the countries of Latin America, as part of a process closely linked to the globalization of the Beaux-Arts model. During this period, an important number of European professionals arrived in Argentina, Brazil, Chile, Colombia, Mexico and Uruguay, as well as local architects and engineers were trained in relevant institutions of the « Old World » centers.  This interchange marks a profound change that not only implies professional knowledge but is also related to the appearance of technological, organizational, and institutional contributions that profoundly modify the ways of doing architecture. Therefore, it is not a univocal relation of reproduction, product of a forced cultural dependence hatched from the central metropolis, but a result of an intense and complex exchange between diverse realities. Ideas migrate and are transformed; knowledge is assembled and enriched to produce hybrids that cannot be reduced to the mere reproduction of European practices or models as might be supposed. From this perspective, the interest of this meeting will be to elucidate this complex process that defines the growth and consolidation of the architecture of our cities during this intense stage of transformation and modernization.

La seconde moitié du XIXe siècle et les premières décennies du XXe siècle peuvent être comprises comme le moment de croissance et de développement de la culture académique dans les principales villes de l’Amérique latine, dans un processus étroitement lié à la diffusion mondiale du modèle « beaux-arts ». Les professionnels européens arrivent massivement en Argentine, au Brésil, au Chili, en Colombie, au Mexique et en Uruguay, de même que certains architectes et ingénieurs locaux sont formés dans d’importantes institutions du « Vieux Continent ». Ce mouvement marque un changement profond qui implique non seulement les connaissances professionnelles, mais est également lié à l’apparition de contributions technologiques, organisationnelles, institutionnelles qui modifient profondément les façons de faire de l’architecture. Pour autant, il ne s’agit pas d’une simple relation de reproduction et de dépendance culturelle vis-à-vis des métropoles centrales, mais d’un échange intense et
complexe entre différentes réalités. Les idées migrent et se transforment, les connaissances s’enrichissent et s’acclimatent pour produire des hybrides qui ne peuvent se réduire à la reproduction de pratiques ou de modèles européens comme on pourrait le supposer. Dans cette perspective, ce colloque entend élucider ce processus complexe qui définit la croissance et la consolidation de l’architecture de nos villes au cours de cette intense étape de transformation et de modernisation.

 

Pascal Fort

More Posts - Website

Appel à communications de la journée d’études « Marges et interstices en histoire de l’architecture (XVIIIe-XXIe) II : Questionner la figure de l’architecte et son champ d’action » (date limite : 15 septembre 2018)

Vendredi 06 juil 2018
Appel à communications de la journée d’études « Marges et interstices en histoire de l’architecture (XVIIIe-XXIe) II : Questionner la figure de l’architecte et son champ d’action »

L’École nationale supérieure d’architecture de Lyon (LAURE), en partenariat avec l’Université de Tours (InTRu), lance un appel à contributions pour une journée d’études intitulée Marges et interstices en histoire de l’architecture (XVIIIe au XXIe siècle) II : Questionner la figure de l’architecte et son champ d’action, qui aura lieu à l’ENSAL le 5 février 2019.

Comité scientifique : Isabelle Chesneau, Hervé Doucet, Philippe Dufieux, Pierre Gras, Guy Lambert, Olivier Liardet, Christophe Morin et Géraldine Texier-Rideau.

Comité d’organisation : Audrey Jeanroy, Olivier Prisset et Caroline Soppelsa.

Date limite : 15 septembre 2018 et répondre à l’adresse suivante : archimarges@gmail.com

Accédez à l’appel : Marges II, ENSAL, 5.02.19-1

Axes privilégiés :
• Questionnement des notions de « marges » et de « normes » (définition, statut, périodicité, géographie, confrontation) dans le champ disciplinaire de l’histoire de l’architecture
• Réception et médiatisation
• Programmes, personnalités, fonctions, courants absents de l’historiographie française ou étrangère
• Abandon programmé ou involontaire
• Statut et fonctions protéiformes de l’architecte

Pascal Fort

More Posts - Website

Soutenance de thèse de Noémie Boeglin : « Représentations romanesques de la modernité parisienne dans le “Grand XIXe siècle”, 1830-1913 » – Université Jean Monnet de Saint-Étienne – 05 juillet 2018

Jeudi 28 juin 2018
Soutenance de thèse de Noémie Boeglin : « Représentations romanesques de la modernité parisienne dans le “Grand XIXe siècle”, 1830-1913 »

Lieu : Université Jean Monnet de Saint-Étienne, salle du conseil du bâtiment G (rez-de-chaussée), 33 rue du 11 novembre 42023 Saint-Étienne.

Date : 05 juillet 2018, 14h

Le jury sera composé de :

Jacqueline Bayon, Professeur d’Histoire contemporaine HDR, Université Jean Monnet, Saint-Étienne
Karen Bowie, Professeur en Histoire et Culture architecturale HDR, École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris la Villette
Michel Depeyre, Maître de conférences en Histoire contemporaine HDR, Université Jean Monnet, Saint-Étienne,Directeur de thèse
Jörn Garleff, Maître Assistant, École Nationale Supérieure d’Architecture de Saint-Étienne
Thierry Joliveau, Professeur de géographie HDR Université Jean Monnet, Saint-Étienne, Co-directeur de thèse
Dominique Kalifa, Professeur d’Histoire contemporaine HDR, Université Paris 1
Catherine Maumi, Professeur en Histoire et Cultures architecturales (HCA) – Histoire et théories de l’architecture et de la ville HDR, École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble

Résumé : Dans cette thèse nous étudions les représentations romanesques de la modernité parisienne durant le « Grand XIXème siècle » (1830-1913) à travers un échantillonnage représentatif de 31 romans. Nous entendons la modernité comme une tradition du nouveau, incessamment renouvelée. Les romans sont la principale source de cette recherche, à laquelle nous adjoignons une source que nous avons créée à l’aide de logiciels de textométrie et SIG. Les auteurs décrivent en effet la ville de Paris par les parcours de leurs personnages, que nous pouvons associer à la marche urbaine. En identifiant et en cartographiant ces parcours, par le biais des odonymes mobilisés, nous pouvons créer une représentation cartographique de la ville de Paris dans notre échantillonnage. Textes et cartes sont alors analysés simultanément, car ils nous offrent deux clés d’entrée sur les représentations romanesques de la modernité parisienne. Nous avons étudié la modernité parisienne du micro au macro, c’est-à-dire de l’espace intime des logements jusqu’aux grandes opérations de transformation urbaine. Nous avons identifié quatre incarnations principales de la modernité dans la capitale : l’architecture, le commerce, les réseaux et les transports. La modernité est, effectivement, un assemblage de marqueurs caractéristiques. Or, certains semblent absents des romans de notre échantillonnage. Nous avons ainsi identifié ce que nous avons nommé les contrastes de la modernité entre absences, ambivalences et modernité négative.

Abstract: In this thesis we study the representations of Parisian modernity during the “Grand XIXème siècle” through representative sampling of 31 novels. Modernity is for us like a tradition of the new incessantly renewed. Novels are the main source of this research, to which we add a source that we have created using textometry and GIS softwares. Authors describe the city of Paris by the walks of their characters. We can associate them with urban walk. We can identify and mapping these walks, by the names of streets which are used. So we can create a cartographic representation of the city of Paris in our sampling. Texts and maps are analyzed in the same time, because they give us two points of view of literary representations of Parisian modernity. We studied the modernity of Paris from the micro to the macro, from the intimate space of the housing to the large urban transformation operations. We identified four incarnations of modernity in the French capital: architecture, business, networks and transport. Modernity is an accumulation of characteristic markers. Some seem absent from the novels in our sampling. We consider them as contrasts of modernity, between absences, ambivalences and negative modernity.

 

Pascal Fort

More Posts - Website

Colloque international HAVID 2018, Habiter aujourd’hui : de la ville intelligente à la ville durable – ENSA Montpellier – 20 au 22 juin 2018

Jeudi 21 juin 2018
Colloque international HAVID 2018, Habiter aujourd’hui : de la ville intelligente à la ville durable

Ce colloque international est organisé par le Laboratoire Innovation Formes Architecture Milieux (LIFAM) en collaboration avec le laboratoire DEVISU – Design Visuel Et Urbain –  de l’université de Valenciennes et l’Équipe de recherche sur les Politiques Urbaines Soutenables ERPURS du Laboratoire d’Études et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales LERASS.

Lieu : ENSA Montpellier,

Date : 20 au 22 juin 2018

Accédez au site : HAVID 2018

dont intervention  de In-Seok Kweon (UMR AUSser, AHTTEP) : « Qualifier les espaces publics situés à l’interface entre le transport et l’urbanisme : concevoir et structurer les nouveaux usages de la place publique »

En session plénière, des conférences données par des experts des mondes académique et socio-économique de renommée internationale:

. TAHA BALAFREJ: Docteur en Mathématiques, professeur des universités,  directeur du Connect Institute, Maroc

. JEAN-PIERRE FREY: Architecte, Docteur en Sociologie, professeur émérite à l’Université Paris Est Créteil, France

. MARIE-PIERRE GLEIZES:  Docteur en informatique, professeur à l’Université Paul Sabatier de Toulouse, France

. STÉPHANE ROCHE:  Docteur en Géographie, professeur et Vice-Doyen à la recherche et aux études de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique à l’Université Laval, Québec, Canada

. PAOLO TOMBESI: Architecte, Docteur de l’Université de Californie à Los Angeles, Professeur à l’École d’architecture, de génie civil et d’environnement (ENAC) EPFL, Suisse

 

Pascal Fort

More Posts - Website

Appel à contribution « Les mots de la diffusion urbaine » pour la journée d’études co-organisée par le Réseau international de recherche sur les villes et l’urbanisation diffuse et l’UMR AUSser (date limite : 15 juillet 2018)

Lundi 18 juin 2018
Appel à contribution « Les mots de la diffusion urbaine » pour la journée d’études co-organisée par le Réseau international de recherche sur les villes – DCUN (Diffuse Cities & Urbanization Network) et l’urbanisation diffuse et l’UMR AUSser (Action de recherche « Vocabulaire temporel de la composition architecturale et urbaine »)

Date limite : 15 juillet 2018

Accédez à l’annonce : Appel à contribution « Les mots de la diffusion urbaine »

Cette rencontre se tiendra à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Belleville (Paris, 19ème).

Pour cette journée, l’intitulé proposé est : Les mots de la diffusion urbaine.

L’objectif principal est d’interroger les cadres conceptuels, disciplinaires, et méthodologiques qui ont orienté, dans différents contextes et à différents moments historiques, la production de connaissances sur la diffusion territoriale de l’urbanisation.

Les propositions de contribution (anglais et français acceptés, 300 mots max.) sont à envoyer avant le 15 juillet (à l’adresse suivante : dcun.activities@gmail.com ) et seront examinées par le comité scientifique conjoint du DCUN et de l’UMR AUSser.

 

Pascal Fort

More Posts - Website

Soutenance de thèse de Franck Delorme : « Édouard Bauhain et Raymond Barbaud, parcours croisés de deux architectes, de la Belle Époque à l’Entre-deux-guerres » – Université de Pau et des pays de l’Adour – 29 juin 2018

Samedi 16 juin 2018
Soutenance de thèse de Franck Delorme : « Édouard Bauhain et Raymond Barbaud, parcours croisés de deux architectes, de la Belle Époque à l’Entre-deux-guerres »

sous la direction de Dominique Dussol, professeur des universités à l’UPPA

Lieu : Université de Pau et des pays de l’Adour, Bâtiment LLSHS – Salle du conseil, Pau

Date : 29 juin 2018, 14h

Accédez à l’annonce : avis_sout__rsum_thse_delorme

Jury :

Jean-Yves Andrieux, Professeur Emérite, COMUE Université Sorbonne Paris Cité

Dominique Dussol, Professeur des universités, Université de Pau et des Pays de l’Adour

Gilles Ragot, Professeur des universités, Université Bordeaux Montaigne

Estelle Thibault, Maître de conférences, HDR, ENSA Paris-Belleville

 

 

Pascal Fort

More Posts - Website

Soutenance de thèse d’Alessandro Panzeri « Novum Monumentum : étude de la nouvelle monumentalité métropolitaine » – ENSA Paris-Belleville – 20 juin 2018

Vendredi 15 juin 2018
Soutenance de thèse d’Alessandro Panzeri « Novum Monumentum : étude de la nouvelle monumentalité métropolitaine »

Sous la direction de : VIRGINIE PICON-LEFEBVRE (Professeure, HDR, ENSA-PB/IPRAUS), PIERRE CAYE (Directeur de recherche au CNRS, HDR, ENS rue d’Ulm/ UMR 8230), ALBERTO FERLENGA (Professeur, IUAV)

Université Paris-Est, Ecole doctorale « Ville transports et territoires », ED 528

Thèse préparée en codirection entre le Laboratoire IPRAUS (UMR AUSser, 3329) et le Centre Jean Pépin (UMR 8230) et en cotutelle avec l’IUAV de Venise. Cette thèse fait partie du Cycle IV du doctorat international « Villard de Honnecourt ».

Lieu : ENSA Paris-Belleville, salle des enseignants, 60 boulevard de la Villette, 75019 Paris

Date : 20 juin 2018, 14h

Composition du jury :

GABI DOLFF-BONEKÄMPER (Professeure, TU Berlin, rapporteure)
CARLO MARIA OLMO (Professeur émérite, Politecnico de Turin, rapporteur)
JEAN-LUCIEN BONILLO (Professeur, HDR, ENSA-Marseille)
THERESA ENRIGHT (Assistant professor, University of Toronto)
NATHALIE ROSEAU (Professeure associée, ENPC)

Résumé de la thèse : Cette recherche s’inscrit dans la continuité des études menées autour de la Consultation Internationale du Grand Paris. Elle cherche à approfondir l’origine et la nature des expressions de monumentalité, théorisées par les architectes participants à la consultation, et montre l’influence que ce bagage théorique a eu sur les stratégies d’aménagement du territoire métropolitain. Notre ambition est ici de mettre en évidence le rôle cardinal des symboles constitutifs de la société contemporaine, dont l’expression formelle s’avère de nos jours d’une définition problématique face à l’échelle de l’incommensurable engendrée par la métropole ; nous ne nous attachons pas ainsi à étudier de façon exhaustive les grands questionnements engendrés par la définition de métropole. D’ailleurs, le début du XXIème siècle a été le théâtre d’une confrontation du panorama architectural avec un questionnement profond sur le concept de métropole et sur les thèmes capitaux que cette opération engage. La CIGP, en 2008/2009, a été un moment fructueux pour instaurer une discussion ouverte sur la définition de ce concept. Il s’était alors avéré nécessaire de définir de manière plus complète et structurée la métropole, la ville étant devenue une catégorie trop réductrice pour englober les problématiques d’un territoire si complexe, habité par une mosaïque hétérogène de cultures. Le concept de ville, qui était, dans sa structuration historique, plus proche de notre réalité quotidienne, laissait transparaitre la façon d’exister physique et spatiale de ses habitants. Parmi les thèmes traités par la CIGP, la monumentalité est l’un des plus éloquents et qui illustre au mieux la pensée contemporaine sur l’urbanité. Trouver une définition la plus complète de métropole, et dans le cas de Paris l’enjeu est d’autant plus important qu’il s’agit d’une « métropole-capitale », implique indubitablement de se pencher sur l’édification de ses monuments, ou, pour user d’un langage plus consensuel, de ses « projets phares ». Ainsi, si les monuments urbains ont joué un rôle capital dans l’histoire de la ville, peuvent-ils encore être le centre de l’attention métropolitaine ? À l’échelle urbaine, ils avaient également une vocation commémorative, avaient valeur de marqueur politique et étaient marqueurs d’un événement ou d’une personne significatifs pour le territoire. Cependant, parler de monumentalité de nos jours soulève des questions pour le moins problématiques. Selon des interprétations négatives, cette notion est fruit d’une pensée rétrograde, fondée sur l’historicisme et sur une lecture de l’architecture comme une question de style. A contrario, la monumentalité représente, à l’origine, la qualité immatérielle qui permet au monument d’émerger de son contexte et d’être reconnu comme élément structurant de l’espace urbain. Cette qualité joue un rôle capital au sein de la métropole puisqu’elle s’oppose à une logique de l’architecture basée sur l’économie et qu’elle éveille la conscience collective à la fonction mémorielle du monument et à sa symbolique d’avertissement pour la société. Ainsi, la consultation internationale du Grand Paris (CIGP) a été une vitrine internationale considérable qui a donné aux équipes pluridisciplinaires participantes la possibilité de définir les paramètres fondateurs pour le développement de la métropole du XXIème siècle de l’après-Kyoto. À la demande des décideurs politiques, les équipes de la CIGP ont engagé un  questionnement  sur la manière de matérialiser les symboles fédérateurs de la société contemporaine. S’agirait-il d’un renouveau de la monumentalité ? Comment faire coexister ce questionnement face aux principes du développement durable ? Serions-nous confrontés à une nouvelle forme de monumentalité émergente ? Cette recherche a l’ambition de présenter la récursivité de l’histoire transformant la notion de monumentalité et d’apporter quelques éléments de réponse concernant la possible émergence d’une nouvelle monumentalité métropolitaine.

Pascal Fort

More Posts - Website

Journée d’études « Energies pour la ville diffuse. Regards comparatifs sur les politiques et projets d’aménagement dans les territoires périurbains, semi-ruraux et ruraux » – Campus de la Cité Descartes (Marne-La-Vallée) – 25 juin 2018

Mercredi 13 juin 2018
Journée d’études « Energies pour la ville diffuse. Regards comparatifs sur les politiques et projets d’aménagement dans les territoires périurbains, semi-ruraux et ruraux »

Organisé par : GT « Ville et Energie » / Réseau international pour la recherche sur les villes et l’urbanisation diffuse (Diffuse Cities & Urbanization Network – DCUN) / Labex Futurs Urbains

Lieu : Campus de la Cité Descartes, 14-20 boulevard Newton, Champs-sur-Marne, 77455 Marne-la-Vallée. Bâtiment « Bienvenue », salles B017-B020

Date : 25 juin 2018, 9h-16h

Accédez au site : Journée d’études Energies pour la ville diffuse

Pour vous inscrire : https://www.inscription-facile .com/form/qXTXWggbEO2z0KkLULGY

Présentation par les organisateurs : Cette journée d’études est dédiée aux questions relatives à la transition énergétique dans des contextes d’urbanisation diffuse. A partir d’exemples et d’initiatives empruntés aux contextes des villes des Nords et des Suds, il sera discuté des politiques et des projets d’aménagement engageant les territoires périurbains, semi-ruraux et ruraux dans la transition énergétique.

 

Pascal Fort

More Posts - Website

« CCCP + 100 : architecture, urbanisme, patrimoine », présentation et signature des ouvrages – INALCO – 27 juin 2018

Lundi 11 juin 2018
L’observatoire des Etats post-soviétiques en partenariat avec les éditions B2 présente : « CCCP + 100 : architecture, urbanisme, patrimoine »

présentation et signature des ouvrages par : Georgi Stanishev, Elisabeth Essaïan, Kevin Limonier, Fabien Bellat, Taline Ter Minassian, Adrien Minard, Adrien Fauve

et en présence de Nikola Jankovic (Ed. B2)

Lieu : INALCO, salons, 2 rue de Lille, 75007 Paris

Date : 27 juin 2018, 15h30-17h30

 

Pascal Fort

More Posts - Website

Pages