Le Blog de Veille UMR AUSser » Actualités

S'abonner à flux Le Blog de Veille UMR AUSser » Actualités
Architecture Urbanisme Société : Savoirs, Enseignement, Recherche
Mis à jour : il y a 10 heures 18 min

Sixième séance du Séminaire IGP de l’année 2018/2019 : “La limite de Paris. De la Zone et ses archives à la révision du périphérique” – ENSA Paris-Belleville – 20 juin 2019

Jeudi 06 juin 2019

Séminaire du Groupe transversal « Inventer le Grand Paris » (Labex Futurs Urbains, UPE), organisé en collaboration avec le Programme Archival City (I Site Future)

Coordination scientifique : André Lortie et Loïc Vadelorge

Accédez à l’annonce sur le site : Sixième séance du Séminaire IGP

Lieu : Ecole nationale supérieure d’architecture Paris Belleville, Amphi Central, 60, Boulevard de La Villette, 75019 Paris

Date : 20 juin 2019, 10h-18h30

Présentation par les organisateurs : Cette séance du Séminaire scientifique « Inventer le Grand Paris » sera composée de deux tables rondes. Elle sera précédée d’une conférence de Maria Castrillo Romon de l’Université de Valladolid, dans le cadre du travail en cours sur l’histoire croisée des métropoles.

Dans le cadre du projet de recherche Archival city, piloté par Vincent Lemire (Upem, ACP), le Grand Paris constitue un terrain d’observation privilégié des liens entre histoire et archives d’une part et entre usages de l’histoire et aménagement urbain d’autre part. Si l’idée même d’un guide ou d’un portail des sources archivistiques et documentaires de l’histoire du Grand Paris semble utopique, les centres d’archives et de documentation sont depuis longtemps bien identifiés et fréquentés par les chercheurs. Il n’en reste pas moins que les liaisons entre les fonds référencés par les archivistes et les corpus utilisés par les chercheurs ne coïncident pas toujours. Beaucoup de recherches utilisent ainsi des chemins de traverse ou des voies obliques pour approcher les grands objets de l’histoire du Grand Paris : schémas d’aménagement, grands équipements régionaux, grands programmes de logement ou d’urbanisme, etc. Par ailleurs, les institutions qui produisent les fonds classiques de l’histoire du Grand Paris (Préfecture de la Seine, District de la région parisienne, Secrétariat général des villes nouvelles, établissements publics d’aménagement des grandes opérations, etc.) ne sont généralement connus que dans les grandes lignes et non dans le détail du fonctionnement de leurs services d’études, de programmation, de gestion.

Programme :

10h00 : Accueil

10h30-12h00 : Conférence de Maria Castrillo Romon, professeure d’urbanisme et d’aménagement du
territoire, Universidad de Valladolid (España) : Regards croisés sur les métropoles : les métropoles du monde sous le regard d’Ildefonso Cerdá ?
Présentée et animée par Laurent Coudroy de Lille et Loïc Vadelorge
Discussion

12h30-13h30 : Buffet déjeunatoire

Séminaire « La limite de Paris : de la Zone et ses archives à la révision du périphérique »
14h00-16h30 : Table Ronde
Archiver la ville informelle : la Zone de Paris en perspective / Organisée et modérée par : Loïc Vadelorge

16h30-18h30 : Table Ronde
Repenser la limite de Paris : quel rôle pour la connaissance historique ? / Organisée et modérée par : André Lortie

Pascal Fort

More Posts - Website

Colloque international “Récits de ville. Usages de l’histoire et changement urbain” – Ivry-Sur-Seine – 6 et 7 juin 2019

Mardi 04 juin 2019

Organisation : Groupe Transversal “Usages de l’histoire et devenirs urbains” du LABEX Futurs Urbains et l’Instituto Universitario de Urbanística, Universidad de Vallodolid (España)

avec le soutien de la Ville d’Ivry-sur-Seine, Département du Val-de-Marne, PUCA, Laboratoire ACP, CHS du XXe siècle, IPRAUS, CHREC, LABEX Futurs Urbains et DynamiTe

Comité d’organisation : Emmanuel Bellanger (CNRS, CHS), Florence Bourillon (UPEC, CRHEC), María Castrillo Romón (IUU, UVa), Laurent Coudroy de Lille (EUP, Lab’URBA), Corinne Jaquand (IPRAUS/AUSser, ENSA Paris-Belleville), Víctor Pérez Eguíluz (IUU, UVa), Javier Pérez Gil (IUU, UVa), Luis Santos Ganges (IUU, UVa), Loïc Vadelorge (UPEM, ACP)

dont intervention de Federico Ferrari (ENSAPM, ACS/AUSser 3329) : “Milano 2. La « figure » dans la construction d’un récit populiste”

Programme Recits de VilleTélécharger

Présentation par les organisateurs : Trois grandes entrées thématiques structurent ce colloque sur les récits de ville et leurs usages : la production et la transmission des récits mémoriels, consensuels et fédérateurs ; les récits de ville, sources et témoignages des conflits, des volontés d’effacement et d’occultation ; les récits de ville faire valoir d’enjeux et de formes d’appropriation et de captation du changement urbain, social, politique et économique Qu’il soit produit dans le cadre d’une commande publique liée au pouvoir de bâtir ou en dehors de tout cadre institutionnel, le récit de ville vise en effet à identifier des repères, des hauts-lieux, des acteurs, des politiques qui déterminent un devenir social. L’hypothèse de départ de ce colloque associait les récits de ville à une forme de « narratologie » et de représentations, tournée ou orientée vers la production urbaine. Tous les récits de ville fabriquent de l’imaginaire bâtisseur, politique et social. Les appels insistants à la constitution d’un « récit métropolitain » témoignent aujourd’hui, en France comme à l’international, de cet enjeu ou de cette injonction à produire des récits fédérateurs de légitimation. Aussi, la question des usages politiques et sociaux des récits de ville sera-t-elle au cœur des analyses et débats de ce colloque. Les communications mettront en perspective et discuteront de la manière dont des individus, des collectifs d’habitants et des acteurs privés et publics s’approprient le passé et le reconfigurent pour mieux se reconnaître dans la ville, peser sur sa production, la contrôler et la gouverner. Au-delà des questions épistémologiques et des usages des sources qui irrigueront les réflexions, c’est le rapport des sociétés urbaines avec le passé, l’héritage patrimonial et la mémoire collective des villes qui sera interrogé. La variété des approches disciplinaires et leur croisement offriront certainement un éclairage nouveau sur la fabrique des identités de ville en lien avec l’histoire de leur peuplement, des savoirs urbains, des transformations des tissus économiques, des politiques publiques et des institutions qui les portent.

Pascal Fort

More Posts - Website

Séminaire “Les écoles dans leur territoire” – Versailles – 13-14 juin 2019

Mercredi 29 mai 2019
Séminaire du réseau « Ville, Territoire, Paysage » intitulé « Les écoles dans leur territoire » Programme_VTP3Télécharger

dont intervention de Florence Lipsky (OCS/AUSser) et Philippe Potié (ENSA Versailles) : Les Grands
Ateliers de l’Isle d’Abeau : du désert au milieu éducatif.

Ce séminaire est organisé à Versailles par l’Ecole nationale supérieure de Paysage et l’Ecole nationale supérieure d’architecture et leur laboratoire respectif (LéaV à l’ENSA-V et LAREP à l’ENSP), avec le soutien de la Drac Île-de-France.

Il est ouvert largement mais l’inscription est préférable avant le 7 juin 2019 afin de vous accueillir au mieux ; tous les détails pour vous inscrire sur le site Topia.

Tout en conservant l’optique des deux premiers séminaires de permettre un retour et des échanges sur la pédagogie sur les Villes, Territoires et Paysages, il s’articule entre séances de terrain et échanges en séances plénières. Les sites des deux écoles accueilleront ce 3e séminaire, permettant également de découvrir les expositions de la Biennale d’architecture et du paysage. 

Pascal Fort

More Posts - Website

Journée d’étude “Travail, genre et images : les archives revisitées” – BNF (Paris) – 3 juin 2019

Mercredi 29 mai 2019

Journée d’étude à l’occasion de la parution du numéro double 6/7 de la revue Image du travail/Travail des images : « Femmes au travail : quelles archives visuelles ? », organisée par Marianne Cailloux, Alain Carou, Jean-Paul Géhin, Françoise F. Laot, Anne Monjaret.

dont participation de Laetitia Overney (IPRAUS/AUSser) à la table ronde à 15h “Questionnement sur les corpus travaillés dans les articles du dossier : en quoi et comment des images peuvent-elles advenir archives visuelles documentant sur le genre au travail ?”

Programme ITTI – BNF. 3juin2019Télécharger

Lieu : Bibliothèque nationale de France, Haut de jardin, salle A (Audiovisuel), Quai François Mauriac, 75013 Paris
Date : 3 juin 2019, 9h30-17h30

Pascal Fort

More Posts - Website

Rencontres doctorales en architecture et paysage “Ici par ailleurs” – ENSA Lyon – 11 au 13 septembre 2019

Mercredi 29 mai 2019
5E Rencontres doctorales en architecture et paysages “Ici par ailleurs : l’international en questions”

Lieu : ENSA Lyon, 3 Rue Maurice Audin, 69120 VAULX-EN-VELIN
Date : 11 au 13 septembre 2019

Pascal Fort

More Posts - Website

Appel à articles “Réparer les territoires post-miniers, approches territorialistes, paysagères, architecturales et artistiques”, Les Cahiers de la recherche architecturale, urbaine et paysagère (date limite : 15 novembre 2019)

Mardi 28 mai 2019
“Réparer les territoires post-miniers, approches territorialistes, paysagères, architecturales et artistiques” : Dossier thématique coordonné par Sandra Fiori, Béatrice Mariolle et Daniela Poli. Appel à articles CRAUP 7 Télécharger

Les propositions d’articles complets seront envoyées par mail avant le 15 novembre 2019
au secrétariat de rédaction des Cahiers de la recherche architecturale, urbaine et paysagère
secretariat-craup@culture.gouv.fr
Pour plus d’informations, contacter Aude Clavel au 06 10 55 11 36

Nés d’une économie sectorielle destructrice au plan écologique, les territoires de l’après-mine portent les stigmates d’un mode de développement qui n’est plus tenable, mais avec les effets duquel il faut encore composer. Territoires fragilisés, à la fois visibles et invisibles, souvent patrimonialisés, ils offrent des situations contemporaines où l’expérimentation des transitions vers une société post-carbone trouve particulièrement sa pertinence. Figures métonymiques d’un monde à réparer, ils sollicitent les analyses et contributions prospectives de nos disciplines de recherche : paysage, architecture, urbanisme.
L’ambition de ce nouveau dossier des CRAUP est de dresser un tableau international des contributions les plus récentes qui, à l’articulation entre recherche et projet, s’intéressent aux transformations post-minières sous leurs dimensions à la fois spatiales, socio-économiques, écologiques, paysagères, ou encore esthétiques.
Dans le prolongement de travaux menés autour des notions de re-territorialisation (Magnaghi 20032, 20173 ; Poli, 20184), régénération -reclaiming (Berger, 2002), récupération – recovering (Corner, 1999), les questions que nous souhaitons plus précisément mettre à contribution sont : comment réparer des territoires monofonctionnels ? De quelles manières les outils du concepteur, architecte, urbaniste, paysagiste, artiste, y contribuent-ils ?


Pascal Fort

More Posts - Website

Journée d’étude “La place publique, espace politique Usages, appropriations, représentations en France et dans le monde (XVIIIe-XXIe s)” – Université Lumière Lyon 2 – 23 mai 2019

Mardi 28 mai 2019
Journée d’étude “La place publique, espace politique Usages, appropriations, représentations en France et dans le monde (XVIIIe-XXIe s)” organisée par le Laboratoire de Recherches Historiques Rhône-Alpes et l’atelier Images-sons-mémoires Programme place publiqueTélécharger

dont intervention de Joanne Vajda (AHTTEP/AUSser) avec Laurent Baridon, Evelyne Cohen : “De la transformation d’un rond-point à l’aménagement d’une « scène ouverte » : la Place de la République à Paris (2008-2018)”

Présentation par les organisateurs : Cette deuxième journée d’études s’inscrit dans le cadre d’un programme de recherches interdisciplinaire initié par trois laboratoires le LARHRA (UMR CNRS), le CRIHAM (Université de Poitiers) et l’équipe ISOR (Centre d’Histoire du XIXe siècle Université Paris I). Y participent en particulier et sans exclusive des historiens, des géographes, des architectes, des philosophes. Élément fondamental des politiques d’aménagement et d’urbanisme du XVIIIe siècle à nos jours, les places sont autant des « lieux » où se déroulent des événements politiques et festifs, que des lieux de mémoire ou d’oubli dont témoignent récits, discours et images qui les mettent en scène à travers leur histoire. Elles véhiculent des symboliques et représentent des enjeux pour la démocratie. Les places sont des espaces publics partagés, que l’on s’approprie et que l’on investit pour manifester, contester, célébrer, agir, et que le pouvoir (quel qu’il soit) configure et tente de maîtriser du point de vue spatial, urbain et politique. L’objectif de cette journée est d’examiner à travers différents contextes spatio-
temporels la façon dont ces « lieux » sont traversés et reconfigurés par l’histoire sociale, culturelle et politique du XVIIIe au XXIe siècle.

Pascal Fort

More Posts - Website

Lauréats du Prix de thèse sur la ville 2019

Jeudi 23 mai 2019

Le jury du Prix de thèse sur la ville APERAU / Institut CDC pour la Recherche, Caisse des Dépôts / PUCA, présidé par Françoise POTIER a délibéré le 17 mai 2019 et a désigné parmi les 59 candidats :

– pour le Grand Prix :
Gaspard LION pour sa thèse de doctorat en sociologie “Habiter en camping. Trajectoires de membres des classes populaires dans le logement non ordinaire”, thèse soutenue à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, sous la direction d’Isabelle BACKOUCHE et d’Olivier SCHWARTZ

– pour les Prix Spéciaux :
Annarita LAPENNA pour sa thèse de doctorat en architecture “Le dispositif intermilieux : mode de culture du projet urbain ouvert. Enquête sur des espaces végétalisés à Milan (1953-2016) ”, thèse soutenue à l’Université Paris 8 et au Politecnico di Milano, sous la direction de Chris YOUNÈS et d’Alessandro BALDUCCI

Pierre MAURER pour sa thèse de doctorat en histoire de l’architecture “Architectures et aménagement urbain à Metz (1947-1970). Action municipale : la modernisation d’une ville”, thèse soutenue à l’Université de Lorraine, sous la direction d’Hélène VACHER et d’Anne-Marie CHÂTELET

Les prix seront remis dans le cadre des 21èmes rencontres internationales en urbanisme de l’APERAU, à l’École Nationale d’Administration (Strasbourg), le 19 juin 2019.

Lors du 1er tour avaient été nominés 9 candidats dont :
Fang Yu Hu (IPRAUS/AUSser) pour sa thèse de doctorat en architecture “Évaluation de la forme urbaine face au risque d’inondation. Le cas de Taïpei entre 1895 et 2010”, thèse soutenue à l’Université Paris-Est, sous la direction de Nathalie Lancret et de Gilles Hubert

Pascal Fort

More Posts - Website

Audition en vue de l’obtention du grade de docteur par la validation des acquis d’expérience (VAE) de Pierre-Antoine Gatier : “Intervenir sur les Monuments Historiques, par la confrontation entre l’univers idéologique et culturel de l’édifice et le...

Jeudi 23 mai 2019
Audition en vue de l’obtention du grade de docteur par la validation des acquis d’expérience (VAE) de Pierre-Antoine Gatier, architecte DPLG, architecte-en-chef des monuments historiques.

Accédez à l’annonce : Audition de Pierre-Antoine Gatier

Lieu : ENSA Paris-Belleville, salle 12, 60 boulevard de la Villette, 75019 Paris
Date : 28 mai 2019, 14h30

Référent pour la partie scientifique : Jean Paul Midant, docteur, HDR, maître de conférences, Histoire et Cultures Architecturales, ENSA Paris-Belleville

Référent pour la partie formation : Marcel Pariat, professeur émérite en Sciences de l’Education, Université de Créteil

Jury :
– Micheline Barthout, ancienne vice-présidente Formation, Université Paris-Est, coordinatrice VAE
– Cristiana Mazzoni, docteur, HDR, directrice de l’UMR CNRS AUSser, présidente du jury
– Jean Paul Midant, docteur, HDR, maître de conférences Histoire et Cultures Architecturales
– Dominique Perrault, architecte, professeur d’architecture honoraire, ENAC-EPFL Lausanne, rapporteur
– Philippe Plagneux, docteur, HDR, professeur d’histoire de l’art médiéval, Université de Paris I Sorbonne, rapporteur
– Gilles Ragot, docteur, HDR, professeur d’histoire de l’art contemporain à l’université de Bordeaux-Montaigne, rapporteur

Ce mémoire confronte l’exercice autobiographique d’un Architecte en chef des monuments historiques à sa propre production de projets de restauration d’édifices reconnus comme des édifices remarquables.
Cette auto-histoire commence par l’analyse du temps de la formation fondée sur l’apport d’études en architecture et en histoire de l’art, auxquelles s’agrègent les livres de Michel Foucault à Bruno Zevi. 
La présentation critique de restaurations d’édifices comme une démarche culturelle témoigne d’un engagement pour les « nouveaux patrimoines ». Dans son essai, Pierre-Antoine Gatier, présente ses travaux dans la Maison Hennebique à Bourg-la-Reine, l’immeuble Koh-I-Noor à Paris, les maisons La Roche et Jeanneret à Paris, les maisons pour Henri Frugès à Lège-Cap Ferret, la villa E-1027 à Roquebrune-Cap-Martin, le frigorifique de Saint-Pierre et Miquelon, l’église Saint-Jacques-le Majeur à Montrouge, la villa Médicis à Rome pour sa partie revue par Balthus, et l’imprimerie Mame à Tours. 
Ces travaux font écho à une nouvelle conscience patrimoniale collective, en proposant au travers de projets de restauration d’édifices du 20e siècle, l’amorce d’une méthodologie d’intervention. 

Pascal Fort

More Posts - Website

Workshop 2019 “Mapping Architectural Criticism” – Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne (Rennes) – 13 et 14 juin 2019

Jeudi 23 mai 2019

Organised by EA 1279 Histoire et critique des arts / Université Rennes 2 and Mapping Architectural Criticism Network With the support of Université Bretagne Loire and Université Rennes 2

Programm Workshop_Rennes_June 13-14Télécharger

Hélène Jannière (Université Rennes 2) and Paolo Scrivano (Xi’an Jiaotong-Liverpool University), Scientific Coordinators, Giovanni Leoni (Università di Bologna), Christian Freigang (Freie Universität, Berlin) tbc, Nathalie Boulouch (Université Rennes 2), Réjean Legault (UQAM- Université du Québec à Montréal) tbc, Rute Figueiredo (Postdoc, Université Rennes 2), Alessandro Benetti (PHD candidate, Université Rennes 2 – Politecnico di Milano)

Invited speakers:
Valérie Devillard (Institut Français de Presse, Université Panthéon Assas, EA Carism)
Valéry Didelon (École nationale supérieure d’architecture Paris-Malaquais, ACS/AUSser)
Antje Kramer-Mallordy (Université Rennes 2 – Archives de la critique d’art

Pascal Fort

More Posts - Website

Séminaire Rails et Histoire : “Patrimoine ferroviaire, regards croisés : connaissances, politiques, pratiques, effets” – ENSA Paris-Belleville – 31 mai 2019

Mardi 21 mai 2019
Journée d’études internationale : “Patrimoine ferroviaire, regards croisés : connaissances, politiques, pratiques, effets” Programme RAILS ET HISTOIRE 31-05-2019 journée d’études internationaleTélécharger

Accédez :

Lieu : ENSA Paris-Belleville, salle des enseignants, 60 boulevard de la Villette, 75019 Paris
Date : 31 mai 2019, à 9h30

3e séance du Séminaire Rails & Histoire / UMR AUSser, avec l’équipe de recherche AHTTEP/AUSser de l’ENSA Paris-La Villette / HESAM Université. Gares et urbanisation métropolitaine, entre histoire, mémoire et projet. Patrimoine ferroviaire et projet urbain en Île-de-France à l’heure du Grand Paris Express

9h30 Accueil et Introduction Karen Bowie ENSA Paris La Villette (AHTTEP/AUSser)

Matinée : Connaissances historiques, politiques patrimoniales.

Séance présidée et animée par Paul Smith, Comité Scientifique Rails & Histoire, Historien

Eduardo Romero de Oliveira, Sao Paulo State University, Brazil : The Railway Memory Project: a long-term project for critical review of the historical memory and heritage of Brazilian railways /Le Railway Memory Project: un projet sur le long cours pour un bilan critique de la mémoire historique et le patrimoine des chemins de fer du Brésil

Consuelo Isabel Astrella, PhD in Architecture, University of Naples Federico II, Department of Architecture : Railway heritage in Italy in comparative perspective : state of the art and open issues/ Le patrimoine ferroviaire en Italie dans une perspective comparative : état de l’art et questions ouvertes

Paul Smith, Comité Scientifique Rails & Histoire, Historien : Some notes on the railway heritage in England / Notes sur le patrimoine ferroviaire en Angleterre

12H30 PAUSE DEJEUNER

14H15 REPRISE

Après-midi : Systèmes internationaux, spécificités locales.

Séance présidée et animée par Nicolas Pierrot, conservateur en chef du patrimoine, Région Île-de-France, direction de la Culture, service Patrimoines et Inventaire

Eduardo Pane, Associate Professor of Architectural Conservation, University of Naples Federico II, Department of Architecture : Le premier chemin de fer protégé en Italie : la ligne Avellino-Rocchetta entre passé et futur

Séverine Tillequin, Stéphane Dos Santos Silva, ASPCRF (Association Sauvegarde Petite Ceinture) : La Petite Ceinture de Paris : Enjeux de sauvegarde et de valorisation

Noureddine Benaissa Chérif, doctorant, École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris – La Villette/Université de Paris 1 : Histoire et patrimoine des grandes gares de l’Algérie Coloniale

Luis Sanchos y Ganges, cheminot, professeur d’urbanisme et d’aménagement du territoire à l’École Technique Supérieure d’Architecture de Valladolid, Espagne : Le patrimoine dans les projets urbains pour des grands espaces des chemins de fer : connaissances, excuses, valorisation.

Jose Luis Lalana Soto, cheminot, professeur d’urbanisme et d’aménagement du territoire à l’École Technique Supérieure d’Architecture de Valladolid, Espagne : Ferrocarril e historia: hacia una comprensión precisa de los espacios funcionales del ferrocarril/ Rail et histoire: vers une compréhension précise des espaces fonctionnels du chemin de fer

DISCUSSION

Pascal Fort

More Posts - Website

Cours 2019 de Jean-Louis Cohen : “Le Corbusier : paysages pour l’âge de la machine” – Collège de France (Paris) – 22 et 29 mai, 5, 12, 19 et 26 juin 2019

Mardi 21 mai 2019
Cours 2019 de Jean-Louis Cohen : “Le Corbusier : paysages pour l’âge de la machine”

Accédez au programme : Cours 2019 de Jean-Louis Cohen

Présentation : L’enjeu du paysage est présent dans toute l’œuvre de Le Corbusier, que ce soit à titre latent ou à titre manifeste. Si certains de ses bâtiments font office de chambre claire captant les vues sur les territoires les entourant, d’autres, tels la chapelle de Ronchamp ou le couvent de La Tourette, sont déterminés dans leur conception même par le paysage dont ils sont en quelque sorte issus. Le cours explore cette préoccupation constante au fil d’une triple trajectoire biographique, thématique et géographique, conduisant des plateaux du Jura, où le jeune architecte avait découvert la nature, aux rivages de la Méditerranée qui n’a cessé de l’inspirer.

Cours 2019 : Le Corbusier : paysages pour l’âge de la machine

Mercredi 15 mai, 18:00-19:00 : 1. Introduction : entre outrages et paysages

Mercredi 22 mai, 18:00-19:00 : 2. Formation nomade et paysages-types

Mercredi 29 mai, 18:00-19:00 : 3. Le laboratoire parisien

Mercredi 5 juin, 17:00-19:00 : 4. Paysages métropolitains, de Moscou à Buenos Aires et Alger / 5. Tentations et frustrations politiques, du Front populaire à la Libération

Mercredi 12 juin, 18:00-19:00 : 6. Le “logis” entre Marseille et Neuilly

Mercredi 19 juin, 18:00-19:00 : 7. Ronchamp, La Tourette ou le paysage comme matrice

Mercredi 26 juin, 17:00-19:00 : 8. L’Inde observée et transformée / 9. Nostalgies méditerranéennes

Pascal Fort

More Posts - Website

Colloque international « L’héritage des Jeux olympiques et paralympiques » – Université Paris-Est (Marne-La-Vallée) – 17 et 18 juin 2019

Jeudi 16 mai 2019
Colloque international « L’héritage des Jeux olympiques et paralympiques » /
International symposium « The legacy of the Olympic and Paralympic Games » Detailed program ORME LEGACY 17 18 june[1]Télécharger dont intervention de : Virginie Picon-Lefebvre (IPRAUS/AUSser) : « When Olympic transform the city in a territory of events, the cases of Los Angeles and Atlanta »

Présentation par les organisateurs : L’Observatoire pour la Recherche sur les Méga-Evénements (ORME) organise un colloque sur la question de l’héritage des Jeux Olympiques et Paralympiques. La question de l’héritage est en effet centrale dans l’évaluation des impacts de ces mégaévénements, comme dans leur acceptabilité. La problématique est par nature pluridisciplinaire.

Pascal Fort

More Posts - Website

Colloque international « Dessin, design, projet : représenter, reconfigurer les espaces ouverts » – ENSA Paris-La Villette – 23 et 24 mai 2019

Jeudi 16 mai 2019
Colloque international « Dessin, design, projet : représenter, reconfigurer les espaces ouverts »

Organisé par les équipes de recherche AMP & Mosaïques – LAVUE UMR 7218 CNRS Axe 5 du Lavue : « Interfaces et nouvelles dynamiques d’urbanisation »

Lieu : Ecole Nationale Supérieure d’Architecute de Paris La Villette 144 Avenue de Flandres 75019 Paris
Date : 23 et 24 mai 2019

dont participation de Elisabeth Essaïan (IPRAUS/AUSser) le 24 mai 2019 : « Les enjeux de la représentation dans les projets de Field Operations-James Corner »

Présentation par les organisateurs : Ce colloque se situe dans le contexte contemporain du renouveau global et transdisciplinaire. Il questionne l’élaboration du projet à la fois spatial, social et politique des territoires contemporains et le devenir de la représentation graphique et non discursive à travers la confrontation de savoirs et de pratiques issus de traditions disciplinaires diverses.

Pascal Fort

More Posts - Website

Programme séminaire 6 HEnsA20 – ENSA Normandie (Darnétal) – 23 et 24 mai 2019

Jeudi 16 mai 2019
Séminaire 6 HEnsA20 (Histoire de l’enseignement de l’architecture au 20e siècle) Programme_HENSA_20_ROUENTélécharger

Programme de recherche 2016-2020 soutenu par le Comité d’histoire et le service de l’architecture de la direction générale des patrimoines, ministère de la Culture.

Lieu : ENSA Normandie, 27 rue Lucien Fromage 76160 Darnétal Cédex
Inscriptions : https://ypl.me/aWM, Entrée libre, mais inscription obligatoire.

dont Le jeudi 23 mai 2019, la Session 2 – Socio-histoire de l’enseignement de l’architecture à 17h00 – 18h30 : Des dynamiques enseignantes de l’après 1968 modération Marie-Jeanne DUMONT (ENSA Paris-Belleville, AUSser)
– Pierre MAURER et Mirjana GREGORCIC (ENSA Nancy, LHAC) : La deuxième génération d’enseignants de l’École d’architecture de Nancy ; influences, parcours et héritage (de 1970 à nos jours)
– Ana CHATELIER (doctorante, ENSA Strasbourg, Arche) : Les professeurs sud-américains dans les Unités pédagogiques d’architecture ; le cas des exilés chiliens ; 1973-1990
– Diane AYMARD (doctorante, ENSA Nantes, CRENAU) : Les étudiants étrangers et l’émergence d’enseignements sur les pays en voie de développement

Pascal Fort

More Posts - Website

Conférence 1 : « Alliances des territoires, vers quels aménagements solidaires ? » – Maison de l’architecture Ile-de-France (Paris) – 5 juin 2019

Mardi 14 mai 2019
Conférence 1 : L’Etat et les territoires dans la mondialisation, comment fonctionne le modèle territorial français ? Faut il le repenser aujourd’hui ? »

Cycle de conférences et débats initié par la Ville en commun et coorganisé avec la Maison de l’architecture Ile-de-France et l’ordre des architectes d’Ile-de-France

Lieu : Maison de l’architecture d’Ile-de-France, 148, rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris
Date : 5 juin 2019, 19h

INTERVENANTS :

Hugo Bevort, directeur des stratégies territoriales du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET)

Frédéric Bonnet, (OCS/AUSser) architecte, urbaniste, co-fondateur de l’agence Obras, Grand prix de l’urbanisme, enseignant, auteur, membre titulaire de l’Académie d’architecture et administrateur de la Maison de l’architecture Ile-de-France

Béatrice Giblin, géographe, directrice d’Hérodote, revue de géographie et de géopolitique

Vincent Jarousseau, photographe reporter et documentariste

Brigitte Métra, architecte, conseillère de l’Ordre des architectes d’Ile-de-France, membre titulaire de l’Académie d’architecture

Modération : Cyrille Poy, président de LesCityZens, chargé de cours à l’Université du Havre

Sera interrogé la pertinence actuelle du modèle classique de « l’aménagement du territoire » compris comme l’ensemble d’actions volontaires, prospectives, et concertées, menées par les acteurs publics et privés visant à disposer avec ordre et équité les habitants, les activités, les équipements, et les moyens de communication dans l’espace national.

Après le rappel des étapes successives de l’aménagement du territoire par Le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) : la reconstruction volontariste, la décentralisation inaboutie sans réforme territoriale, l’adaptation difficile à la mondialisation, l’accentuation de la concurrence territoriale, la diminution des moyens financiers et réglementaires de l’État, les mutations technologiques et le développement des réseaux immatériels, sera questionné ce qui a marché, ce qui doit être corrigé, ce qui a été dit pendant le grand débat, ce qui se dessine…

Questions pour le débat : comment dépasser les catégories obsolètes de l’aménagement ?Comment réparer les fractures territoriales ?

• La diversité des situations, le basculement vers l’Ouest, le Sud, les Métropoles.

• Les notions de centre et périphérie, les découpages territoriaux doivent-ils être remis en cause ?

• Comment combiner simultanément plus de décentralisation, plus de différenciation et demande de plus d’État ?

• Comment aborder après 35 ans de décentralisation le trinôme : plus d’égalité, plus d’autonomie et plus de segmentation des territoires ?

• Comment envisager l’aménagement du territoire à l’heure de la mondialisation et de la perte d’autonomie fiscale et économique des États ?

• Comment analyser la prise en compte par l’État de l’urgence de réponse à la crise climatique et à la transition énergétique ?

• Comment répondre à la crise de gouvernance à toutes les échelles, en considérant le passage de la ville territoire à la ville réseau ?

• Qu’est-ce que les architectes préconisent sur toutes ces questions pour refonder une politique publique de l’habitat, pour freiner la consommation de foncier, pour privilégier la réhabilitation de l’existant, pour favoriser la solidarité entre les territoires ?

Pascal Fort

More Posts - Website

Journée d’étude « Femmes et hommes en exil : ville, architecture et soin » – Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Val-de-Seine – 17 mai 2019

Jeudi 09 mai 2019

Cette journée d’étude bénéficie du soutien financier de l’ENSAPVS, des équipes de recherche EVCAU (ENSAPVS) et ATE (ENSA de Normandie), de l’ANR BABELS, de l’Institut des Convergences et des Migrations (ICM) et du PUCA ( Plan Urbanisme, construction et architecture).

Lieu : Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Val-de-Seine, Amphithéâtre 180, 3-5 quai Panhard et Levassor – 75 013 Paris
Date : 17 mai 2019

Matinée : Conflits et crédits des voisinages en ville

Modérateurs discutants : Nabil Beyhum (EVCAU) et Sabrina Bresson (Centre de Recherche sur l’Habitat)

– 10h30 Laura Bonn (politiste) : « Politique d’accueil des réfugiés de la ville de Paris : entre engagement humanitaire et stratégie politique ».

– 11h Jean-François Laé et Laetitia Overney (sociologues) : « Aller-retour Paris-Province »

– 11h30 Catherine Deschamps et Bruno Proth (anthropologue et sociologue) : « Petites villes de Bretagne »

– 12h-12h30 Discussion générale

Déjeuner

Après-midi : Aux défis des soins : architecture, santé et prise en charge

Modérateurs discutants : Catherine Deschamps (EVCAU) et Bruno Proth (ATE)

-14 h Julien Beller (architecte) : « La porte de la Chapelle et l’investissement citoyen des architectes »

-14h30 Martin Mallet et Pierre Antoine Gelot (architectes) : « Au-delà des camps »

-15h Valentine Guichardoz-Versini (architecte) : « Penser l’accueil : le centre d’hébergement d’urgence d’Ivry sur Seine »

Pause

-16h Michael Neuman (historien, médecins sans frontières) : « Le camp, solution temporaire ? »

-16h30 Julie Lavayssiere (Utopia 59, association d’aide aux migrants) : « Campements de rue et hébergement citoyen, des (non-)solutions précaires. »

-17h 17h30 Discussion générale

Pot de clôture


Pascal Fort

More Posts - Website

Journée d’études « Méditerranée : logiques territoriales, logiques spatiales » – ENSA Paris-Malaquais – 29 mai 2019

Jeudi 09 mai 2019
Programme MediterranéeTélécharger

Lieu : ENSA Paris-Malaquais, Bâtiment Callot 1, 1 rue Jacques Callot, Paris 6
Date : 29 mai 2019

9h00 : Accueil des participants
9h15 : Mots de bienvenue, Luc Logier (directeur de l’ENSAPM)

Première session, discutant : Marco Assennato
9h30 : Ensemble. Riverains-voisins : une mer en commun / Jac Fol (ENSAPM)
10h00 : Les territoires de l’eau : un champ de recherche / Stéphanie Dadour (ENSAG)
10h30 : Le signe architectural en Méditerranée / Gilles Malzac (Architecte)
11h45 : Tel-Aviv ou les surfaces de tension entre Ville Blanche et quartiers “sud” / Caroline Rozenholc et Antonella Tufano (ENSAPVS et ENSAPLV)
12h15 : Studio Azzurro : Meditazioni Mediterraneo / Manola Antonioli (ENSAPLV)

Deuxième session, discutant : Federico Ferrari
14h00 : La réception et les pratiques d’appropriation de l’architecture du XXe siècle à Beyrouth / Mazen Haïdar (doctorant, ENSAPLV)
14h30 : La marche comme dispositif pour qualifier l’esthétique urbaine dans la ville de Beyrouth / Waël Mouawad (doctorant, ENSAPLV)
15h00 : Transformation des espaces vides dans la ville de Beyrouth et sa banlieue / Marie-Reine Karam (doctorante, ENSAPLV)

Troisième session, discutante : Emma Filipponi
15h45 : Airbnb in (à) Napoli : impacts et résistances spatiales / Orfina Fatigato (ENSAPM, Université Federico II de Naples)
16h15 : Tanger, d’autres mythes / Christelle Lecoeur (ENSAPM)
16h45 : Jérusalem méditerranéenne ? Portrait d’une ville à l’interface entre la mer et le désert / Clarisse Genton (doctorante, ENSAPM)
17h15 : Fiumara d’Arte (1986-2010) : art, architecture et paysage en Sicile / Maria Lorenza Crupi (doctorante, Università Mediterranea Reggio de Calabre)
17h45 : Projection du fi lm de Juliette Thomas : Keep a safe distance réalisé dans le cadre du séminaire de Master « Architecture et cinéma »


Pascal Fort

More Posts - Website

Séminaire « Voir le vol, trois faces de la culture aérienne » – Ecole Nationale des Ponts et Chaussées – 16, 23 et 28 mai 2019

Jeudi 09 mai 2019

Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés (CNRS, ENPC, UPEM), Axe Savoirs, Cultures techniques, Territoires
Organisation scientifique : Stève Bernardin, Kostas Chatzis, Nathalie Roseau

Date : 16 mai (14-17h), 23 mai (14-17h) et 28 mai (9h30-12h30)
Lieu : Ecole nationale des Ponts et chaussées, salle V003 de l’Aile Vicat, Cité Descartes : 6-8 avenue Blaise Pascal, 77455 Champs-sur-Marne

Programme « Voir le vol Trois faces »Télécharger

Présentation par les organisateurs : Il s’agit dans ces rencontres de situer la culture aérienne à l’intersection de plusieurs prismes, et surtout dans un contexte courant : l’image commune de la guerre aérienne, la notion de géographie quand elle croise la publicité, le voyageur aérien et sa confrontation avec l’aérogare.

Jeudi 16 mai, 14h00-17h00
Guillaume de Syon : « Une autre folie des grandeurs: l’illusion de puissance et de sécurité des grands dirigeables »
Séance commune organisée dans le cadre du séminaire Passé, présent des mobilités, consacrée à la culture du risque avec une deuxième intervention de Stéphane Tison (Université du Maine, TEMOS): « Archéologie de la figure de l’As »

Jeudi 23 mai, 14h00-17h00
Guillaume de Syon : « La carte géographique, l’avion et le passager, un exemple de la diversification des sources dans l’histoire de l’aviation »
Discutant: Frédéric Pousin (Ecole d’architecture de Paris Belleville, IPRAUS/AUSser)

Mardi 28 mai, 9h30-12h30
Guillaume de Syon : « Bons baisers… de l’aérogare. Que nous disent les cartes postales d’endroits usuels? »
Discutante: Nathalie Roseau (ENPC, LATTS)

Pascal Fort

More Posts - Website

Colloque international « Les limites de la croissance de la Smart city : espaces et énergies des infrastructures numériques » / « Limits to Growth of the Smart City: spaces and energies of digital infrastructures » – Ecole d’architecture de la ville et...

Mardi 07 mai 2019

Accédez à l’annonce : Les limites de la croissance de la Smart city

Organisation and scientific coordination : fanny.lopez@marnelavallee.archi.fr, cecile.diguet@iau-idf.fr
La langue du colloque sera le français ou l’anglais. Une traduction en simultanée est prévue.
Pour s’inscrire : cliquez ici

Lieu : École d’architecture de la ville et des territoires à Marne la Vallée, auditorium, 12 av. Blaise Pascal,
77420 Champs sur Marne

Date : 5 juin (9h-17h) et 6 juin (9h30-18h) 2019

1. Smart city storytelling : critical narratives / Les récits de la smart city : histoires critiques

2. Form and scale of the digital infrastructures / Forme et échelle des infrastructures numérique

3. Prospective : from the Big Tech city to the peer-to-peer city / Prospective : de ville des Big Tech à la ville pair-à-pair

Pascal Fort

More Posts - Website

Pages