Actualités du carnet de veille d'AUSser

S'abonner à flux Actualités du carnet de veille d'AUSser
Architecture Urbanisme Société : Savoirs, Enseignement, Recherche
Mis à jour : il y a 2 heures 47 min

Parution : « Mutations » / sous la direction de d’Emeline Curien et de Cécile Fries-Paiola, ENSA Nancy, 2018

Mardi 29 Jan 2019

Accédez au document en ligne en version intégrale : Mutations

Les profondes transformations de l’espace social, culturel et environnemental en cours liées au dérèglement climatique et à l’effondrement de la biodiversité nous mettent – peut-être plus que jamais – face à nos responsabilités : nous devons, en tant qu’architectes, chercheurs, enseignants en architecture, trouver des manières d’être nouvelles, et exercer notre pratique en étant conscients de son impact sur la société et son environnement. Cet engagement au cœur du réel et de sa complexité, loin d’être un poids, peut devenir une occasion extraordinaire de réflexions, de remises en question et d’explorations.

Mutations est une équipe pluridisciplinaire d’enseignants, chercheurs et praticiens de l’ENSArchitecture Nancy, qui s’est donné pour objectif de mieux appréhender et intégrer ces grandes transformations de notre monde contemporain, dans l’enseignement, la recherche et la pratique architecturales. Elle a mené différents travaux depuis sa création en 2016 : cette publication se veut être un bilan de ses deux premières années d’existence.

Au-delà de la présentation des objectifs du projet Mutations, la publication comprend trois grands volets. Le premier correspond aux actes des premières « Rencontres Interdisciplinaires – Mutations » et présente les contributions de Dominique Bourg, Ali Douai, Serge M’Boukou, Agnès Sinaï et Jean-Marc Stébé autour des questions d’espaces et d’anthropocène, de biens communs et d’avenir des milieux urbains, ainsi que les comptes-rendus des séances de séminaire, d’échanges et tables rondes et de la conférence des architectes suisses Ivano Iseppi et Stefan Kurath « Vers une architecture relationnelle ». Le deuxième volet constitue un état des lieux des recherches menées par les membres de l’équipe. Le troisième volet présente les enseignements portés par les membres de Mutations (cours, séminaires et ateliers de projet). À l’image des intentions de l’équipe, ces enseignements coordonnés reposent sur les principes du questionnement et de l’intégration des grandes mutations contemporaines et de la pluridisciplinarité.

Cette publication permet ainsi de découvrir l’équipe Mutations et ses travaux, mais elle dessine surtout des pistes de réflexion et de recherche qui nous concernent tous.

ORME : « Mega events, transport and mobility : Investigating crossed relationships » (Deadline for abstract submission : January 31, 2019)

Mardi 29 Jan 2019

the Conference website : The 15th bi­an­nual NEC­TAR conference

15th International NECTAR Conference Helsinki, Finland, 5 – 7 June 2019

Abstract: With the constant growth of urban population worldwide, there is an increasing need to develop cities that are environmentally and socially sustainable, functional and supporting well-being of their inhabitants. When striving towards these goals, transportation and mobility play a crucial role. The conference calls for presentations on advancements in the field of transport, communication and mobility. The focus of the conference will be on urban transportation and the new possibilities that open data and digital technologies provide for mobility solutions. For example, presentations may discuss how transport policies are and should be changing, present emerging ways of organizing the daily mobility to make cities more sustainable and more pleasant or present novel ways of analyzing transportation and mobility from the perspective of people.

Parution BAGF n°2018-4 : « Les espaces du tourisme et des loisirs : entre ordinaire et extraordinaire »

Mardi 29 Jan 2019

Parution du dernier numéro du BAGF (Bulletin de l’Association de Géographes Français) intitulé : « Les espaces du tourisme et des loisirs : entre ordinaire et extraordinaire » dirigé par Francesca COMINELLI, Edith FAGNONI, Sébastien JACQUOT.

BAGF 2018-4 Tourisme et LoisirsTélécharger

F. COMINELLI, E. FAGNONI & S. JACQUOT : Les espaces du tourisme et des loisirs : entre ordinaire et extraordinaire
P. CLAVAL : Culture et tourisme
R. KNAFOU : L’expérience de l’Équipe MIT (Mobilités, Itinéraires, Tourismes) : une aventure humaine et intellectuelle
C. BLONDY & H. PÉBARTHE-DÉSIRÉ : Les îles tropicales, lieux de l’extraordinaire ? Polynésie Française et Île Maurice
E. JAURAND : Des lieux autres pour un autre tourisme ? Les espaces du tourisme gay
D. KANELLOPOULOU : Redécouvrir Athènes. Balades urbaines et récits quotidiens du centre-ville
A. MONOT : Les marchés de Noël en Alsace
V. MARCILHAC & V. MORINIAUX : La «touristification» de lieux ordinaires au travers des fêtes gastronomiques
P. BACHIMON : Banalisation de l’extraordinaire : la résidence secondaire
I. LEFORT & Y. HASCOËT : Tourisme de l’ordinaire : les quartiers nord de Marseille
A. LE GALLOU : Espaces marginaux et fronts pionniers du tourisme urbain : les ruines urbaines
P. DUHAMEL & P. VIOLIER : Le déclin des lieux touristiques en question
S. GAUJAL & C. LEININGER-FRÉZAL : Le tourisme, entre ordinaires et extraordinaires de la géographie scolaire
B. MERENNE-SCHOUMAKER : Synthèse, Conclusions, Perspectives

Journée d’étude « Marges et interstices en histoire de l’architecture » (deuxième rencontre) – ENSA Lyon, 5 février 2019

Mardi 29 Jan 2019

Organisateur : laboratoires InTRu (EA 6301, université de Tours) et LAURE (UMR 5600 EVS, ENSA Lyon)

Accédez au site de l’ENSA Lyon : Marges et interstices en histoire de l’architecture

Date : mardi 5 février, de 8h30 à 18h00

Lieu : École nationale supérieure d’architecture de Lyon,  3, rue Maurice Audin, BP 170, 69512 Vaulx-en-Velin Cedex

Cette journée constitue le deuxième volet du cycle initié l’an passé à l’université de Tours autour de l’axe Questionner les limites historiographiques.

Programme de la journée :

8h45                Accueil (café au Bureau des étudiants)

9h15                Le mot de Sandra Fiori, responsable de l’EVS-LAURE (UMR-CNRS 5600 EVS)

9h30                Introduction de la journée : Philippe Dufieux, professeur HCA (ENSA Lyon, LAURE)

SESSION 1 – Le rapport à la norme

Modération : Isabelle Chesneau, maître de conférences (ENSA Paris-Malaquais)

Trajectoires biaises

10h00              Paul-Jacques Grillo (1908-1990), architecte sans histoire ? / Mélina Ramondenc, doctorante (Laboratoire MHAevt, ENSA Grenoble/Université Grenobles-Alpes)

10h20              Loin des normes architecturales de la métropole, le parcours singulier de Fabien Vienne (architecte, urbaniste, modélateur) / Manon Scotto, architecte et doctorante (Laboratoire MHAevt, ENSA  Grenoble/Université Grenobles-Alpes)

Débat et pause

Centre / périphérie

11h20              La bibliothèque de Louis Jarrier (1862-1932), entre représentation de la norme et construction des savoirs de l’architecte  /  Mathilde Lavenu, architecte et maître de conférences (ENSA Clermont-Ferrand)

11h40              Les expérimentations de logements sociaux en terre crue au Maroc dans les années 1960 : des acteurs et une approche marginalisés par l’historiographie /Nadya Rouizem-Labied, architecte et doctorante (laboratoire AHTTEP, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Débat et déjeuner (reprise à 14h30)

SESSION 2 – L’architecte et la cité

Modération : Pierre Gras, maître de conférences associé (ENSA Lyon, LAURE)

Engagements

14h40              Architectes conseillers municipaux à Nantes au XIXe siècle /Gilles Bienvenu, architecte, maître de conférences honoraire des ENSA et chercheur associé au CRENAU/AAU (UMR 1563, CNRS, Nantes)

15h00              Les architectes de la marge. Débats et controverses autour des « camps de premier accueil » de Grande-Synthe et de la Porte de la Chapelle à Paris /  Valérie Foucher-Dufoix, maître de conférences (ENSA Paris-Belleville, IPRAUS-UMR 3329 AUSser CNRS)

Débat et pause

Marges de manœuvre

16h00              Être architecte de la ville dans un état pontifical / Béatrice Gaillard, docteur, chercheuse associée au LéaV (ENSA Versailles)

16h20              Des pratiques marginales à leurs institutionnalisations : de l’assistance architecturale aux CAUE et à l’ingénierie territoriale / Bernard Haumont, sociologue, professeur honoraire des ENSA et chercheur associé au CRH/LAVUE (UMR CNRS 7218, Paris-Val de Seine).

Débat

17h15              Conclusion de la journée : Géraldine Texier-Rideau, maître de conférences HCA (ENSA Clermont-Ferrand)

Soutenance de thèse de Colas Bazaud : « Centralité et forme urbaine : la dimension morphologique de l’accès à la ville et ses potentialités dans la perspective d’une alternative à la mobilité automobile » – ENSA Paris-Belleville – 11 février 2019

Mardi 29 Jan 2019

Sous la direction de Karen Bowie

Université Paris-Est, Ecole doctorale Ville, Transports et Territoires, Equipe de recherche IPRAUS / UMR AUSSER 3329

Thèse en vue de l’obtention du grade de Docteur de l’Université Paris-Est – Discipline : Aménagement de l’espace et urbanisme

JURY
M. Xavier DESJARDINS, Enseignant-Chercheur, Professeur des Universités, Université Paris 4, HDR, Rapporteur.

Mme Françoise GED, Chercheur, Cité de l’Architecture et du Patrimoine, HDR, Rapporteur.

Mme Anne GRILLET-AUBERT, Enseignant-Chercheur, Maître de conférences, ENSA Paris-Belleville, Examinateur.

Mme Cristiana MAZZONI, Enseignant-Chercheur, Professeure des ENSA, ENSA Paris-Belleville, HDR, Examinateur.

M. Jean-Louis ZENTELIN, Enseignant-Chercheur, Maître de conférences émérite, Université d’Evry Val d’Essonne, HDR, Examinateur.

Mme Karen BOWIE, Enseignant-Chercheur, Professeure des ENSA, ENSA Paris-La-Villette, HDR, Directeur de thèse.

Résumé de la thèse : Cette thèse propose d’interroger la relation entre la notion de centralité et les caractéristiques
morphologiques de l’espace urbain d’un point de vue général et dans la perspective d’alternatives à la mobilité automobile en milieu urbain. Suivant une organisation chronologique, la première partie de ce travail envisage cette
relation sous un angle théorique en confrontant des travaux relatifs aux notions de centre et de centralité d’une part, et aux formes urbaines d’autre part. Donnant lieu à des critères d’identification des centres, elle mène par ailleurs à considérer la centralité comme se rapportant à une réalité graduelle relative à tout l’espace urbain. S’appuyant sur ces critères et cette acception, la seconde partie consiste en l’analyse de différents espaces au sein des aires métropolitaines de Washington, Paris et Shanghai du point de vue de leurs caractéristiques morphologiques. Mettant notamment en évidence le rôle déterminant de la place accordée à la marche par l’agencement urbain, ces analyses permettent d’abord de proposer une classification des centres identifiés en fonction de la façon dont leur morphologie participe à conditionner les mises en relation, au sein de ces derniers et vis-à-vis de leur environnement. Mais elles conduisent par ailleurs à l’identification d’une expression réticulaire de la centralité, peu à même d’être caractérisée par la seule notion de centre, et apparaissant présenter des potentialités dans la perspective d’une mobilité intermodale.


Cycle de conférences « Métropoles Matérielles. Conflits et formes de vie dans la ville globale » – ENSA Paris-Malaquais – 14 février, 14 mars, 4 avril et 9 mai 2019

Mardi 29 Jan 2019

Dans le cadre du projet collectif 1989, hors-champ de l’architecture officielle , le Laboratoire ACS et le Séminaire du Département AAP de l’ENSA Paris-Malaquais , organisent le cycle de  conférences « Métropoles Matérielles. Conflits et formes de vie dans la ville globale ».

Responsabilité Scientifique: Marco Assennato, Federico Ferrari, Jac Fol (ENSA Paris-Malaquais)

Lieu : ENSA Paris-Malaquais – Bâtiment Callot, 1er étage, 1 Rue Jacques Callot, 75006 Paris

Dates : 14 Février 2019, 14 Mars 2019, 4 Avril 2019, 9 Mai 2019

Après 1989, avec la fin de la division du monde en deux blocs, le concept de ville-globale s’affirme. Ce premier cycle de conférences entend affirmer le caractère fragmentaire, discontinu et pluriel de la métropole contemporaine. Contre toute vision nostalgique et antimoderne qui semble aujourd’hui dominer le regard sur l’espace urbain, la métropole exprime un véritable potentiel politique : d’une part, point d’émergence de luttes, de nouvelles subjectivités et d’inattendues opportunités, de l’autre espace concret du travail, des infrastructures et d’expérimentations « bâties ».

Jeudi 14 Février, 17h30

Paris Ville logistique : migrations et conflits dans l’infrastructure économique
Carlotta Benvegnù, Sociologue, CRESSPPA – CSU, UMR 7217

Jeudi 14 Mars, 17h30

Taken For A Ride : néolibéralisme, précariat et transports publics dans la Métropole Africaine
Matteo Rizzo, Senior Lecturer in Developement Studies, SOAS – University of London

Jeudi 4 Avril, 17h30

Banlieues globales : une cartographie des pratiques d’émancipation
Alain Bertho, Anthropologue, Université de Paris 8 – Maison des Sciences de l’Homme Saint-Denis

Jeudi 9 Mai, 17h30

De l’usine à la métropole biopolitique
Toni Negri, Philosophe


Séminaire de Rails et Histoire : 2 ème séance : « De la connaissance historique à l’évaluation patrimoniale : sources documentaires » – ENSA Paris-Belleville – 1er février 2019

Mardi 29 Jan 2019

Séminaire Rails & histoire : En partenariat avec l’UMR CNRS/MCC 3329 AUSser et l’équipe de recherche AHTTEP/AUSser de l’ENSA Paris-La Villette / HESAM Université.

2ème séance du séminaire de l’Axe de recherche : « Gares et urbanisation métropolitaine, entre histoire, mémoire et projet. Patrimoine ferroviaire et projet urbain en Île-de-France à l’heure du Grand Paris Express », dirigé par Karen Bowie, professeure d’histoire et cultures architecturales, ENSA Paris – La Villette

Séance présidée et animée par Nicolas Pierrot, conservateur en chef du patrimoine, Région Île-de-France, direction de la Culture, service Patrimoines et Inventaire.

Lieu : ENSA Paris – Belleville, salle des enseignants, 60 avenue de la Villette 75019 Paris

Date : vendredi 1er février 2019, 14h30-18h

Programme :

14 h 30 : Accueil et Introduction – Karen Bowie, professeure d’histoire et cultures architecturales, ENSA Paris – La Villette.

I : Ressources documentaires de l’entreprise ferroviaire : éclairages sur un choix de gares en Île de France.

14h45 : Agnès D’Angio-Barros, conservatrice en chef du patrimoine, directrice du service des archives et de la documentation de la SNCF : « Les acteurs de la SNCF et leurs archives »

15 h 15 : Véronique Veston, responsable expertise patrimoniale pour la Direction de l’Architecture et de l’Urbanisme d’AREP : « Les architectes du patrimoine et les sources documentaires »

15 h 45 : discussion

II : Croiser les sources

16 h 00 : Selma Brinis, doctorante Université Paris 1/ ENSA Paris – La Villette : « Les gares de Bécon-les-Bruyères et de Clamart à travers les archives nationales, départementales et municipales »

16 h 30 : Karen Bowie, professeure d’histoire et cultures architecturales, ENSA Paris – La Villette : « Sur les traces de Louis Maurice Jouffroy, Sources de la Ligne de Paris à la frontière d’Allemagne, 1932 »

17 h 00 : Georges Ribeill, directeur de recherche honoraire à l’École nationale des Ponts et Chaussées (LATTS), « Les empreintes territoriales des Compagnies de chemins de fer en Île de France : traces et archives »

17 h 30 : Discussion générale

Assistez à la finale UPE du concours international « Ma thèse en 180 secondes » et votez pour votre présentation préférée ! – École des Ponts ParisTech (Marne-La-Vallée) – 12 mars 2019

Mardi 29 Jan 2019

Accédez à l’annonce : Ma thèse en 180 secondes

Lieu : École des Ponts ParisTech, Amphithéâtre Cauchy, 6-8 avenue Blaise-Pascal, 77420 Champs-sur-Marne, Marne-la-Vallée

Date : mardi 12 mars 2019, 15h30

Contact MT180 à Université Paris-Est : mt180@univ-paris-est.fr

Pour la cinquième année consécutive, Université Paris-Est participe au concours « Ma thèse en 180 secondes » qui permet aux doctorants et aux jeunes docteurs de présenter leurs travaux de recherche à un public profane et diversifié en trois minutes maximum. Assistez à la finale UPE et participez au « Prix du public » en votant pour votre présentation préférée.

MT180, c’est quoi ?

Organisé par le CNRS et la Conférence des présidents d’université (CPU), « Ma thèse en 180 secondes », est l’adaptation française du concours australien « Three Minute Thesis » au cours duquel les candidats doivent résumer leur sujet de thèse à l’aide d’une seule diapositive et en trois minutes seulement, tout en s’assurant qu’ils soient concis, convaincants et compréhensibles par l’intégralité du public. 

Pour la quatrième année consécutive, Université Paris-Est s’est portée volontaire pour participer à ce concours qui permettra aux docteurs et doctorants candidats de rendre accessibles leurs travaux de recherche au plus grand nombre et de développer leurs compétences communicationnelles. Pour ce faire, et pour engager un nécessaire travail de vulgarisation de leurs écrits, ils bénéficieront en amont de journées de formation et de répétitions qui leur permettront de se préparer à un tel exercice.

Les candidats Université Paris-Est

La liste des candidats sera prochainement disponible.

Votre rôle dans la finale

Cette finale est aussi la vôtre. En assistant à l’événement, vous pourrez constituer un véritable jury à part entièreen participant au vote du « Prix du public ». Souhaitant créer un moment convivial et dynamique, Université Paris-Est interviendra sur les réseaux sociaux par le biais du hashtag #MT180. En tant que public, vous aurez la possibilité de vous approprier ce dernier afin de réagir, commenter et partager des images de la finale. 

Séminaire annuel du Groupe Transversal « Inventer le Grand Paris » : « Atelier Paris-Berlin, Ecriture de l’histoire et politiques urbaines » – ENSA Paris-Belleville – 21 février 2019

Mardi 29 Jan 2019

Coordination générale : Frédéric Pousin, Nathalie Roseau, Alessandro Panzeri.

Accédez à l’annonce sur calenda : Séminaire annuel du Groupe Transversal « Inventer le Grand Paris »

Lieu : ENSA Paris-Belleville, 60 boulevard de la Villette, 75019 Paris

Date : jeudi 21 février 2019, 9h30 – 18h


Atelier Paris-Berlin, Ecriture de l’histoire et politiques urbaines

Coordination scientifique : Corinne Jaquand

Cet atelier Paris-Berlin a pour objectif d’examiner les interférences conjoncturelles entre le travail historiographique sur le Grand Berlin (histoire sociale et des formes urbaines) et le discours des politiques et des faiseurs de la ville (élus, édiles et architectes). Cette proposition repose sur le constat empirique qu’a existé à Berlin, à des moments cruciaux de son développement métropolitain, une forte implication réciproque entre universitaires, concepteurs et acteurs. Il s’agit de comprendre les conditions de cette « histoire en débat » spécifiquement berlinoise, c’est-à-dire les enjeux épistémologiques et le positionnement institutionnel des historiens lorsqu’ils participent comme acteurs aux transformations du temps présent. Il s’agit de mettre en miroir, pour Berlin, l’interrogation de Marc Bloch sur la part d’engagement des historiens dans leur temps.

ARTEFACT n°8 (Les techniques en Chine) – Présentation/Débat avec Annick HORIUCHI et Catherine JAMI – Université Paris Diderot – 31 janvier 2019

Mardi 29 Jan 2019

Lieu : Université Paris Diderot, bâtiment Olympe de Gouges, salle M019

Date : jeudi 31 janvier 2019, 13h15-14h30

A l’occasion de la parution du n°8 de la revue Artefact. Techniques, histoire et sciences humaines : Aperçus sur les recherches en histoire des techniques sur la Chine, coord. par Caroline Bodolec et Delphine Spicq, une rencontre sera organisée avec Annick Horiuchi (CNRS, Centre de Recherche sur les Civilisations de l’Asie orientale) et Catherine Jami (CNRS, Centre Chine Corée Japon).

Le n°7 et le n°8 seront accessibles en ligne très prochainement (https://www.openedition.org/16982)

Sommaire du n°8

APERÇUS SUR LES RECHERCHES EN HISTOIRE DES TECHNIQUES SUR LA CHINE
Caroline Bodolec et Delphine Spicq
Introduction

Georges Métailié et Hélène Vérin
Ces étranges machines extrême-occidentales. Le Qi qi Tu Shuo, une invention livresque

Yujie li
From craftsmen to laborers: A history of carpet making in Republican China

Hui tang
“The finest of Earth”: The English East India Company’s enamelled porcelain trade at Canton during the eighteenth century

Chao Huang
Metallurgical knowledge transfer from Asia to Europe: Retrospect of Chinese paktong and its influence on Sweden and Austria

Nanny Kim et Yuda Yang
The Jinniu mines and the confusions of Qing sources on silver mining

Stephen Davies
Routes, rutters, navigational techniques and the development of navigational aids in traditional Chinese seagoing: The case of the compass

Bing ZHao
The circulation of enameled objects between France and China (mid-17th–mid-19th century): Technological, cultural, and diplomatic interactions

LA TECHNOLOGIE : UN CONCEPT EN DEBAT
Eric Schatzberg

Why is there no discipline of technology in the social sciences?

Sacha Loeve et Timothée Deldicque
Les malentendus de la technologie

Yohann Guffroy et Vincent Bontems
La mécanologie : une lignée technologique francophone ?

VARIA
Sandrine Girardier

Des objets de luxe oriental. La chantante production mécanique Jaquet-Droz en Chine

COLLECTIONS ET PATRIMOINE TECHNIQUES
Le musée du 11 Conti – Monnaie de Paris

Dominique Antérion « Quand monnaies et médailles s’offrent un nouveau parcours »

Dominique Antérion « Un vaste chantier de collections. MétaLmorphoses et chantiers de collections : faire de la contrainte une opportunité »

Béatrice Coullaré « Aux sources des collections patrimoniales de la Monnaie de Paris »

Dominique Antérion « Une place à part dans l’univers muséal français. Une collection bien outillée pour des missions diversifiées »

Béatrice Coullaré « Le Club français de la médaille et le musée du 11 Conti »

Christiane Demeulenaere-Douyère « 80 ans après l’Exposition de 1937 : la redécouverte des statues  des massifs du pavillon soviétique »

COMPTES RENDUS DE LECTURES                      

Catherine Verna, L’industrie au village. Essai de micro-histoire (Arles-sur-Tech, xive et xve siècles), 2017 (Philippe Bernardi)

Samir Boumediene, La colonisation du savoir. Une histoire des plantes médicinales du « Nouveau Monde » (1492-1750), 2016 (Michèle Virol)

Stéphane Blond, Liliane Hilaire-Pérez et Michèle Virol (dir.), Mobilités d’ingénieurs en Europe, xve-xviiie siècle, 2017 (Thomas Morel)

Martina Schiavon et Laurent Rollet (dir.), Pour une histoire du Bureau des Longitudes (1795-1932), 2017 (Jérôme Lamy)

Hugues Fontaine et Frédéric K. Panni (dir.), Des machines au service du peuple. Godin et la mécanique, 2017 (François Jarrige)

Marcela Efmertovà et André Grelon (dir.), avec la collaboration de Jan Mikes, Des ingénieurs pour un monde nouveau. Histoire des enseignements électrotechniques (Europe, Amériques) xixe-xxe siècle, 2016 (Timothée Deldicque)

Joris Mercelis, Gabriel Galvez-Behar et Anna Guagnini (dir.), “Commercializing Science: Nineteen-and-Twentieth-Century Academic Scientists as Consultants, Patentees, and Entrepreneurs”, History and Technology, vol. 33, Issue 1, 2017 (Muriel Le Roux)

Vincent Minier, Roger-Maurice Bonnet, Vincent Bontems, Thijs de Graauw, Matt Griffin, Frank Helmich, Göran Pilbratt et Sergio Volonte (dir.), Inventing a Space Mission. The Story of the Herschel Space Observatory, 2018 (Jérôme Lamy)

Maud Villeret, Le goût de l’or blanc. Le sucre en France au xviiie siècle, 2017 (Sébastien Pautet)

Pierre Boisard, Claude Didry et Dima Younès (dir.), Les travailleurs de l’innovation. De l’entrepreneur aux salariés, 2016 (Michel Letté)

Parution : Arts Asiatiques n°73 (2018)

Lundi 28 Jan 2019

Accédez au site de l’éditeur : Arts Asiatiques n°73

dont article de Hélène Nyoto : “Mythical Feline Guardian Figures of Java: Sinitic Imprints in Pasisir Art In the Early Islamic Period (15th to the early 17th c.)” Arts Asiatiques 73 (2018), p. 41-60.

TABLE DES MATIÈRES
Articles

Pierre SIMEON & Sylvain ROY
Sur la piste du rubāb, la peinture murale de Hulbuk (Tadjikistan, XIe siècle) : nouvelles approches ethnomusicologiques et iconographiques

Eiren SHEA
Textile as Traveller: The Transmission of Inscribed Robes across Asia in the Twelfth through Fourteenth Centuries

Hélène NJOTO
Mythical Feline Figures in Java’s Early Islamisation Period (Fifteenth to the Early Seventeenth Centuries): Sinitic and Vietnamese Imprints in Pasisir Art

Anita XIAOMING WANG
The Idealised Lives of Women: Visions of Beauty in Chinese Popular Prints of the Qing Dynasty

Léa SAINT-RAYMOND
Monstres végétaux, plantes décoratives ou œuvres d’art ? Les arbres nains japonais à Paris (1873-1914)

Activités des musées

Musée national des arts asiatiques – Guimet
Musée Cernuschi

Notes

Johan LEVILLAIN
Entre Gūrjara-Pratīhāra et Paramāra, étude de l’iconographie de Varāha à Āśāpurī (Madhya Pradesh)

Soyeon KIM
A Buddhist Painting from an Unknown Monastery in Eighteenth-Century Chosŏn

Chronique

Lucie LABBE & Bertrand PORTE
« Avec les danseuses royales du Cambodge » Photographier les postures de la danse

Comptes rendus

Wannaporn RIENJANG & Peter STEWART (éd.) Problems of Chronology in Gandhāran Art (Jessie PONS)

Kjeld VON FOLSACH & Joachim MEYER The Human Figure in Islamic Art. Holy Men, Princes, and Commoners (Éloïse BRAC DE LA PERRIERE)

François THIERRY Les monnaies de la Chine ancienne. Des origines à la fin de l’Empire (Richard VON GLAHN)

Jean-Pierre DREGE Le papier dans la Chine impériale. Origine, fabrication, usages (Claude LAROQUE)

Anny LAZARUS La critique d’art chinoise -contemporaine. Textes et contexte (Emmanuel LINCOT)

Robert BURAWOY Étude du Meikô Zukan. Armuriers du Japon, XVIe-XVIIIe siècle (Alain BRIOT)

Alan Scott PATE Kaban. Traditional Shop Signs of Japan (Christophe MARQUET)

Pages