Anne MOIGNET-GAULTIER

Equipe de rattachement : 
IPRAUS
Fichier(s) associé(s) : 

Situation actuelle

  • Architecte-archéologue. Expert-consultante en conservation du patrimoine.
  • Chercheur associée IPRAUS, ENSA Paris-Belleville.

Parcours académique

1983. Architecte DPLG, Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, UPA 7.

1988. Diplômée des Hautes Etudes de Conservation du patrimoine architectural et urbain, Centre international Raymond Lemaire pour la Conservation des Monuments et Villes Historiques, Katholieke Universiteit Leuven, 1988.

1990. Master en Sciences de l’architecture, spécialisation Conservation des Monuments et des Sites Historiques, Centre international Raymond Lemaire, KULeuven, 1990.

2002. Docteur en Histoire et Archéologie des Mondes Anciens, Université Paris X.

Qualifiée Maître de conférences par le Conseil national des Universités (sections 18, 21, 22, 72).

Thèmes de recherche

  • Histoire des techniques de relevé et de représentation de l’architecture
  • Le relevé en archéologie monumentale : du dessin au trait aux restitutions numériques 3D
  • Conservation, restauration, reconstruction architecturale et urbaine : théories et pratiques
  • Réception de l’architecture antique et médiévale pour une méthodologie en l’histoire de l’art

Enseignement

  • Cours d’Histoire de l’Art et Archéologie : "La Grèce et l’idée de classicime", Université catholique de l’Ouest, 2005-2006.
  • Cours de Méthodologie, 2e cycle, École Nationale Supérieure d’Architecture Paris-Malaquais, 2003-2005.
  • Cours d’art gothique, 1er cycle, École Nationale Supérieure d’Architecture Paris-Malaquais, 2005.

Activités éditoriales

  • Membre du comité éditorial de l’ International Journal of Heritage and Sustainable Development (IJHSD).

Publications (sélection)

Articles récents

« From form to formalism in the reception of Gothic architecture », trad. Clive R. Sneddon, in Gothic Legacies, Laura Cleaver et Ayla Lepine (éd.), suite au workshop ’Medieval Art in theory Project’, The Courtauld Institute of Art, Londres, 2009, Newcastle upon Tyne, Cambridge Scholars Publishing, 2012, pp. 60-92.

« Le paradoxe de l’exactitude et de la subjectivité dans les relevés d’architecture et les restitutions archéologiques », Bulletin de la Société nationale des antiquaires de France 2004-2005, 2011, pp. 76-82.

« La mesure du temps dans les relevés de l’architecture antique », in Le relevé en architecture ou l’éternelle quête du vrai, Journées internationales d’études 5 et 6 Novembre 2007, Cité de l’architecture et du patrimoine (éd.), Lyon, éd. Lieux Dits, 2011, pp. 191-207.

« Alignements urbains et reconstructions après guerre à Louvain et Saint-Malo », in Living with History, 1914-1964, Nicholas Bullock et Luc Verpoest (éd.), Leuven, Leuven University Press, 2011, pp. 134-153. « Le relevé de la ligne en architecture et l’idée de classicisme grec », Journal des Savants, juil.-déc., 2-2009, pp. 173-209.

« De la mesure des relevés aux bases de données dans l’architecture antique », in ENS – Savoirs en multimedia, enregistrement audio (mp3), Colloque international ’L’art et la mesure’, Ecole normale supérieure, 3-5 déc. 2008.