Form follows material. Le cas de l’architecture contemporaine en pierre massive

Thèse en cours
Type de doctorat: 
Doctorat en formation initiale
Année de début de la thèse : 
2019
Directeur de recherche : 
Discipline: 
Architecture
Equipe de recherche : 
Université : 

Résumé

À travers l’étude de l’architecture contemporaine en pierre massive — qui connaît un renouveau en Europe et particulièrement en France depuis une trentaine d’années, tant du point de vue du nombre de réalisations que de leur qualité — cette thèse aurait pour objectif initial de mettre à l’épreuve deux hypothèses :

1. le matériau vient se substituer au style et à l’appartenance à un type, critères dominants au XXe siècle pour asseoir une doctrine architecturale et justifier d’une pratique ;
2. l’importance accordée aux matériaux dans les discours actuels sur l’architecture témoigne d’un basculement en cours de l’intérêt pour les réalisations vers les modes de leur production, notamment en lien avec la gestion et la transformation de la ressource.

Associant un ensemble d’analyses et d’interprétations théoriques et historiques à une enquête sur le terrain, cette thèse sera l’occasion d’accumuler des observations sur différents acteurs en trainde caractériser l’architecture par son matériau et de problématiser cette manière de faire au regard de la théorie et de la pratique de l’architecture d’aujourd’hui.

Mots-clefs : architecture contemporaine, pierre massive, théorie et projet, matériaux naturels
 

Summary

 
Through the study of contemporary architecture in load-bearing stone — increasingly present in Europe and particularly in France, both in terms of the quantity and the quality of projects — this thesis sets out to test two initial hypotheses:

1. material has come to substitute style and typology, the dominant criteria according to which architectural doctrines and practices were formulated in the 20th century;
2. the importance given to material in present-day discourses bears witness to a general shift in how contemporary architecture is understood and evaluated, namely away from objects to the means of their production.

Drawing on the analysis of historical and theoretical sources as well as extensive fieldwork, this thesis will be the occasion to observe diverse actors in the process of characterising architecture in terms of its material and to explore this growing tendency in relation to architectural theory and practice today.