Yang SHU

Wuhan : aux interfaces ville/eau. Les formes urbaines en mutation

  • Soutenance le 2 février 2011
  • Sous la direction de Pierre Clément, laboratoire de rattachement IPRAUS
  • Doctorat discipline "Architecture"
  • Université de Paris-Est - Ecole doctorale « Ville, transports et territoires »

Cette thèse porte une vision urbanistique et morphologique sur le rapport ville/environnement. Elle se focalise sur le problème de la forme urbaine et sur un espace particulier : interface ville/eau. Est étudié le cas dg Wuh`n(- une métropole fluviale en Chine où le réseau hydrographique a déterminé des formes spécifiques. Les analyses sont d’abord centrées sur l’état actuel des interfaces ville/eau : leur déploiement dynamique, leurs caractères spatiaux et les différentes logiques des tissus urbains. Les analyses portent ensuite sur l’évolution des interfaces, en examinant les projets et les modèles spatiaux appliqués durant quatre périodes successives selon quatre politiques : militaire, commerciale, industrielle et environnementale. La thèse se propose ainsi de renouer le dialogue entre la ville et ses eaux. Elle confirme que lorsque les eaux sont consciemment prises en compte, elles peuvent se révéler comme élément stimulant pour le développement urbain de toutes échelles.

Descripteurs : Ville, Environnement, Eau, Interface ville/eau, Forme urbaine, Projet urbain, Politique d’aménagement, mutation, Wuhan, Chine.

Wuhan : on the interfaces city/water, the urban forms in transformation

This thesis takes an urbanistic and morphological vision on the relation city/environment. It focuses on the problem of urban form at a particular space : interface city/water. It studies the case of Wuhan – a Chinese fluvial metropolis where the waters have determined the special urban forms. The analysis focus at first on the current state of the interfaces city/water : their dynamic deployment, their spatial characters and the different logics of the urban fabric. And then the analysis concern in the evolution of these interfaces on reviewing the urban projects and spatial models applied at waterfront in four successive periods with four distinct policies : military, commercial, industrial and environmental. In the end, the thesis proposes to resume the dialogue between the city and its waters. It confirms that when the waters are consciously taken into account, they may be revealed as a stimulant element for the urban development in all scales.

Key words : City, Environment, Water, Interface city/water, Urban form, Urban project, Planning policy, transformation, Wuhan, China.