Présentation du Plan Paysage

Comité d’organisation 

  • Frédéric Pousin : Architecte, ENSA Paris-Belleville, Directeur de recherche au CNRS / UMR AUSser frederic.pousin@wanadoo.fr
  • Denis Delbaere,  Paysagiste, Professeur ENSAP de Lille / LACTH denis.delbaere@linterlieu.fr ``
  • Corinne Jaquand,  Historienne, ENSA Paris-Belleville / UMR AUSser corinne.jaquand@orange.fr 

L’aménagement planiste du territoire conduit par l’Etat de 1950 à 1975 a suscité de nombreux plans et schémas directeurs, qui ont guidé et/ou inspiré le développement des métropoles françaises, et dont l’héritage demeure peu analysé. Pourtant, un demi-siècle après l’élaboration de ces stratégies ambitieuses, des bilans critiques pourraient en être aisément dressés. Une telle entreprise ne manquerait pas d’à propos alors que nos sociétés sont confrontées à des défis écologiques et sociétaux d’importance, et qu’on s’interroge sur les formes de gouvernances de projet qui permettraient d’y faire face.
P/P engage une réflexion large sur l’efficacité des plans à partir de l’exploration concrète des espaces effectivement produits ou induits par le planisme. Le temps long joue ici un rôle aussi important que l’espace de la grande échelle, et épouse ainsi les formes du paysage que nous partageons, à la fois produit et contre-point des politiques d’aménagement du territoire.

Le planisme a recouvert des réalités différentes dans les pays qui l’ont mis en œuvre du fait de réalités culturelles et politiques spécifiques. Il s’agira aussi d’établir un dialogue entre diverses manifestations du planisme afin de faire ressortir leurs convergences et leurs divergences. La comparaison apportera une diversification des corpus appréhendés et un enrichissement des problématisations à construire. A travers un tel programme de travail nous explorerons les relations entre la planification du territoire et la construction des paysages dans des termes renouvelés et à travers la diversité des échelles spatiales et des disciplines engagées (géographie, urbanisme, art urbain, aménagement, urbanisme planificateur et urbanisme de projet...). Les corpus que nous souhaitons explorer correspondent en effet instaurent une véritable interdisciplinarité dans les savoirs et savoirs faire aujourd’hui encore riches d’enseignements.

Les stratégies visuelles mises en œuvre par les différentes formes que prend le plan dévoilent autant les ambitions que les connaissances qui sont au fondement de l’action. Alors que les premiers plans d‘urbanisme représentaient des compositions formelles, élaborées par les moyens de la projettation architecturale, le planisme d’Etat a peu à peu évacué la question de la forme au profit d’une affirmation plus explicite des contenus programmatiques. Entre représentation architecturale, cartographie thématique, schématisation spatiale, imagerie aérienne, documents d’exécution, les genres et les modes de représentation nourrissent des formes d’expression particulières qui orientent et rendent possibles l’action sur un territoire. Le discours qu’elles produisent devra être analysé en relation avec les cohortes d’écrits qui les accompagnent, renvoyant aux différentes théories fonctionnalistes ou spatialistes de l’aménagement.

Qu’est-ce que PLAN PAYSAGE ?

- un réseau de recherche pour explorer la diversité des situations créées par la dialectique complexe du Plan et des projets qui assurent sa mise en œuvre. Ce réseau ambitionne d’analyser et de penser dans des termes renouvelés la planification territoriale et le temps long du projet de paysage. Il permettra de regrouper les chercheurs engagés au sein des métropoles françaises, européennes ainsi que d’autres aires culturelles afin de construire un corpus de recherche et de tester des méthodes d’enquête. PLAN PAYSAGE se veut donc un espace de réflexion et d’expérimentation pluridisciplinaire et pluri professionnelle, pour interroger les modalités de la planification et de la réalisation des aires métropolitaines.

- un séminaire planifié, itinérant et ouvert à la dimension internationale. Le territoire national en France a connu une dizaine de grands plans d'aménagement du territoire, menés pour l’essentiel par les OREAM et les Missions interministérielles chargées de grands travaux d’aménagement régionaux. L’ambition de PLAN PAYSAGE est d’organiser pour chacun de ces plans une série de journées d’étude. Il s’agit de stimuler un regard nouveau sur ces Plans par le biais d’explorations physiques et bibliographiques, et en les confrontant à des exemples européens et mondiaux.

Ces séries de journées d’étude se composeront de :
- séquences d’
exploration collective de terrains représentatifs de la mise en œuvre du plan : des itinéraires variés sont proposés aux participants, afin de multiplier les explorations et de rendre compte ensuite du paysage lu à travers le Plan.
- moments d’
étude du Plan et de son histoire, dressant un état des lieux et faisant appel à des contributeurs, chercheurs et collectivités, capables de documenter l’histoire du Plan et de sa mise en œuvre.
- temps de
conférence, destinée à ouvrir la réflexion à l’international par l’exemple de planifications réalisées en différents points du globe.

- le réseau pourrait prendre la forme d’un groupement de recherche (GDR) sur le planisme, l’aménagement du territoire et le temps long du projet de paysage. En rassemblant des chercheurs appartenant à des contextes universitaires et à des unités de recherche différentes, PLAN PAYSAGE vise à produire des connaissances susceptibles de stimuler les échanges nationaux et internationaux sur les relations entre les politiques de planification et la construction des paysages.

Ce réseau reliera les Unités mixtes de recherche (UMR) ainsi que les laboratoires des Ecoles de paysage où œuvrent déjà les chercheurs. Ancré au sein de l’UMR AUSSER, il pourrait intégrer dès à présent le laboratoire de l’Ecole nationale supérieure d’architecture et de paysage de Lille (LACTH), l’UMR ADES via les chercheurs de l’Ecole nationale supérieure d’architecture et de paysage de Bordeaux (Hélène Soulier, paysagiste), l’UMR ESO via les chercheurs d’Agrocampus Ouest (Nathalie Carcaud), le LRA de l’ENSA de Toulouse (C. Sandrini) ..

- articulées sur la formation à la recherche, les manifestations de PLAN PAYSAGE sont ouvertes aux doctorants inscrits et aux étudiants de Master susceptibles de s’engager dans une thèse en relation avec les problématiques liées au planisme, à ses méthodes, à son actualité, à son évolution dans le contexte de la mondialisation.

Quelques exemples internationaux présentés lors des conférences

La ceinture verte européenne / Le Kölnish Grünsystem / Le grand Nijni Novgorod (ancienne ville socialiste de Gorki) / Hanoï, ville coloniale, ville socialiste / Randstad Holland...