Actualités du carnet de veille d'AUSser

S'abonner à flux Actualités du carnet de veille d'AUSser
Architecture Urbanisme Société : Savoirs, Enseignement, Recherche
Mis à jour : il y a 1 heure 46 min

[Parution] “Le véritable enjeu de l’histoire est la contemporanéité. Mélanges offerts à Joseph Abram” / Jean-Michel Place éditeur, 2022

Vendredi 02 sep 2022

L’ouvrage collectif “Le véritable enjeu de l’histoire est la contemporanéité. Mélanges offerts à Joseph Abram” est paru aux éditions Jean-Michel Place, 2022, 1 Vol. (288 p.), ISBN : 978-2-38358-009-6

Accédez au site éditeur : Le véritable enjeu de l’histoire est la contemporanéité

Résumé éditeur

Les mélanges offerts à Joseph Abram à l’occasion de son soixante-dixième anniversaire, paraissent sous le titre Le véritable enjeu de l’histoire est la contemporanéité. Ils rassemblent une soixantaine de textes de chercheurs, architectes, anciens élèves ou amis de cet enseignant, historien et critique d’architecture reconnu en France comme à l’étranger. Si ces écrits – qui prennent les formes plurielles de l’article scientifique au billet plus personnel – permettent de mieux comprendre l’homme, son parcours, ses engagements, et de revenir sur son exigence intellectuelle et sa bienveillance, ils participent aussi de la réflexion sur les enjeux de l’architecture du XXè siècle et de l’enseignement de celle-ci. Ils approfondissent les connaissances sur les travaux d’Auguste Perret et de ses élèves. Ils parcourent les territoires du rationalisme constructif, permettant la réévaluation de l’histoire de l’architecture moderne, et constituant des clefs de compréhension des productions contemporaines. Ils participent de la réflexion sur le patrimoine du XXè siècle et les enjeux de sa préservation et de sa transformation. Dans le champ de l’enseignement, ils rendent explicite une approche critique de la pédagogie, fondée sur la reconnaissance de la cohérence interne des doctrines et de leurs effets sur les productions spatiales et théoriques. Ils abordent l’exposition d’architecture comme pratique spatiale, mais aussi lieu de construction créative de la recherche. Ils intéresseront ceux qui ont côtoyé Joseph Abram, mais aussi très largement à ceux qui – chercheurs,étudiants, enseignants, architectes, –cherchent à mieux saisir l’histoire de l’architecture pour construire nos milieux de vie contemporains. 

Les auteurs

Ana bela de Araujo, Doonam Back, Nadège Bagard, Caroline Bauer, Laurent Beaudouin, Jean-Claude Bignon, Philippe Boudon, Vincent Bradel, Yann Caclin, Marie-José Canonica, Alain Cardon, Alain Cartignies, Bénédicte Chaljub, Olivier Cinqualbre, Jean-Jacques Clauss, Jean-Louis Cohen (IPRAUS/AUSser), Catherine Coley, Hélène Corset Maillard, Émeline Curien, Yvan Delemontey, Patrick Devanthéry, Roger Diener, François Dietsch, Vincent Dietsch, Lorenzo Diez, Vincent Duteurtre, Jean-Pierre Epron, Pierre-Louis Faloci, Gilbert Fastenaekens, Stanislas Fiszer, Élise Flick, Franz Graf, Denis Grandjean, Annette Haudiquet, Pierre Hebbelinck, Roland Huesca, Aurélie Husson, Christian Kerez, Richard Klein, Dominique Koessler, Guy Lambert (IPRAUS/AUSser), Inès Lamunière, Paul Landauer (directeur OCS/AUSser), Béatrice Laville, Albert Longo, Giulia Marino, Pierre Maurer, Eva Mendgen, Norbert Mendgen, Giovanni Pace, Élise Pagel-Prévoteau, Christophe Perret, Diego Peverelli, David Peyceré, Édouard Philippe, Lucile Pierron, Jean-Michel Place, Alain Potoski, Kenneth Rabin, Bruno Reichlin, Rudy Ricciotti, Raphaëlle Saint-Pierre, Alain Sarfati, Karine Thilleul, Benoist Thomas, Édith Villa, Steven Vitale, Pascal Volpez, Jean-Marc Weill, Romain Zattarin.

[Format hybride] Conférence-débat pensée comme un jeu de rôle : “Le permis de construire en débat : Quel Paris en 2030 avec le futur PLU bioclimatique” – CAUE Paris et Ville de Paris – 05 septembre 2022

Jeudi 01 sep 2022

Une conférence-débat pensée comme un jeu de rôle auquel se prêtent les parties prenantes du permis de construire, pour introduire la troisième et dernière phase de concertation autour de la révision du PLU parisien : « QUEL PARIS EN 2030 AVEC LE FUTUR PLU BIOCLIMATIQUE ? » ÉPISODE 3

Accédez à l’annonce et au lien vers la diffusion en direct : Le permis de construire en débat

Présentation

Ce troisième épisode des conférences PLU proposées par le CAUE de Paris ouvre la dernière phase de concertation sur la révision du PLU de Paris qui portera sur le règlement urbain et les Orientations d’Aménagement et de Programmation (OAP).

Pour permettre aux parisiens d’appréhender concrètement ce règlement urbain, la façon dont sont encadrés les droits à construire à Paris et les enjeux d’adaptation de la Ville de Paris portés par cette révision, le CAUE de Paris vous propose un jeu de rôle de tous les acteurs du permis de construire, pour retracer le circuit d’instruction brique par brique : l’architecte, le maire, l’instructeur, le riverain… Chaque intervenant incarnera un rôle dans la fabrication de la ville et exprimera ses attentes pour le futur PLU bioclimatique. Comment protéger le patrimoine sans le figer ? Comment innover en suivant les règles ?

Rendez-vous le lundi 5 septembre à 18h pour rencontrer les 9 figures du permis de construire ! Cette conférence se tiendra en présentiel à l’Hôtel de Ville de Paris (inscription obligatoire) et sera diffusée en direct sur YouTube et sur Facebook.

Intervenants

• L’élu : Emmanuel GRÉGOIRE, premier adjoint à la Maire de Paris
• L’architecte : Ingrid TAILLANDIER, ITA Architectures
• La paysagiste : Juliette BAILLY-MAÎTRE, Mutabilis Paysage & Urbanisme
• L’instructeur du Permis de construire
• Le promoteur, Marine SEEMULLER, Directrice du Développement logement et projets mixtes, REDMAN Ile-de-France
• L’architecte conseiller du CAUE, Aurélien GOSSET
• Le riverain, Christine NEDELEC, Présidente de France Nature Environnement Paris

Table ronde “habiter et coexister” – ITAR Ingrid Taillandier Architectures – 06 septembre 2022

Jeudi 01 sep 2022

Le mardi 6 septembre 2022 à 18h30 aura lieu la table ronde “habiter et coexister” avec Gwenaëlle d’Aboville, urbaniste, fondatrice de l’agence Ville Ouverte,
Gaëla Blandy, photographe, Monique Eleb, sociologue (membre ACS/AUSser), Émilie Gascon, docteur en architecture, enseignante à l’ENSAV, Catherine Sabbah, directrice d’IDHEAL, Ingrid Taillandier, fondatrice d’ITAR Architectures.

Accédez à l’annonce : habiter et coexister

Sur réservation : mail@galerie-architecture.fr

Exposition “Density of lives. Une traversée de la ville à chez-soi” – 30 août au 24 septembre 2022

Densifiez ! Pour beaucoup c’est un mot d’ordre qui se traduit par des données quantitatives, à l’image des habitants par kilomètre carré, de l’emprise au sol, ou encore de la surface de plancher. Pour ITAR, la grande question de la densité en renferme finalement de nombreuses autres : qu’est-ce que la densité perçue, domestiquée ou bien désirée ? Est-ce un outil, un préalable ou une finalité ? Et si c’était un peu de tout cela : une clé de lecture et un moyen d’agir face aux défis environnementaux ; à l’étalement urbain ; à l’accroissement des populations et aux crises sociales et démographiques ? Au prisme de densités singulières, ITAR dévoile des lectures comparées et des expérimentations constructives qui façonnent des formes enviables de la vie urbaine pour qu’habiter et coexister en zone dense soient toujours un plaisir.

Trois ouvrages puis une exposition illustrent ces questionnements qui vont de la communauté à l’individu, du partage au refuge, de la ville à chez-soi, traversez ! (Extrait du site)

Semaine “Bio-ARA (Auto-réhabilitation Accompagnée en matériaux biosourcés)” – Harnes – 03 au 09 septembre 2022

Jeudi 01 sep 2022

Dans le cadre de l’été Culturel organisé par la DRAC Hauts-de-France, des 10 ans de l’inscription Unesco, et de l’AMI « Engagés pour le logement de demain », la chaire “Acclimater les territoires post-miniers” organise une semaine (03 au 09 septembre 2022) autour du devenir du patrimoine des cités minières

Derrière l’acronyme BIO -ARA, pour matériaux biosourcés et auto-réhabilitation accompagnée, se dessine un chantier expérimental et festif avec des étudiants et des habitants du quartier, des conférences et une journée d’étude. Le tout à Harnes, près de Lens, dans la cité d’Orient.

Journée d’étude Bio-ARA (Auto-Réhabilitation Accompagnée en matériaux Biosourcés) : 09 septembre 2022

Contact : Margarita Dekina et Martin Fessard : chairepostminier@gmail.com
Inscription à la journée d’étude du 9 septembre : https://www.eventbrite.com/e/382944726987

Organisation

Béatrice Mariolle, architecte, chercheuse à l’IPRAUS/AUSser, EnsaPB, professeure à l’Ensap Lille
Martin Fessard, architecte & charpentier, doctorant au LACTH, Ensap Lille
Mélusine Pagnier, architecte, doctorante au LACTH, Ensap Lille
Margarita Dekina, chargée de mission, chaire Post-minier, Ensap Lille
Marie Flécheux, architecte spécialisée terre crue, doctorante à l’Ensa Grenoble

Programme Programme-Journee-detude-Bio-ARA_Chaire-Post-minier_9-septTélécharger Programme de la semaine BIO-ARA : 03 au 09 septembre 2022 Programme-Semaine-Bio-ARA_Chaire-Post-minier_3-au-9-septTélécharger

17th International Docomomo Conference – Valencia (Espagne) – 06 au 09 septembre 2022

Jeudi 01 sep 2022

La 17th International Docomomo Conference aura lieu à Valencia, Spain, entre le 06 et 09 septembre 2022, sur le thème : “Modern Design: Social Commitment & Quality of Life”.

Accédez au site : 17th International Docomomo Conference

Présentation

The proposed theme was defined the way that it may be included in the official program of the World Design Capital to be held in Valencia in 2022.
Architects once viewed modern design, including the treatment of interior space, furnishings and other objects as part of their overall projects that included the treatment of the interior space, furnishings and other objects. One of their main objectives was to meet the needs of the new way of life by coming up with innovative and functional solutions for creating new ambiences. The influence of the social hygiene movement and its requirements – comfort and easy to use – ensured that their results were of a markedly ergonomic nature.

The relationship that was forged between modern design and industry, through the use of new materials and techniques, led to the creation of companies specializing in the manufacture of certain objects sprang up that took a new look at traditional criteria. Today, many of those designs are still with us, appearing in catalogues as cultural icons.

This theme will encourage us to reflect upon how re-thinking interior space in the widest sense was tackled, the different contexts where it was developed and who the main artifices were. If the proposed theme is, in itself, pertinent, today it is of even greater interest as, curiously, the improvement in the health conditions of habitable spaces is an insistent social demand as a result of the international spread on the COVID 19 pandemic.

Les thématiques

#01 The avant gardes
#02 Post-war. International expansion
#03 The latin American contribution
#04 Modern pioneering women
#05 Iberia. Cultural identity
#06 New materials and innovative technologies
#07 Urban design and public space
#08 Landscape and gardens

Contribution membre UMR AUSser

#2. Post-war. International expansion : S06. Industrialization: Processes and Products – Chair: UTA POTTGIESSER : (9 septembre, 10h20-12h20)

“Sea, sun and fun: Georges Candilis’ researches on leisure units (1963-1979)”

Catherine Blain. IPRAUS/AUSser, École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville, France

Laurent Duport. École nationale supérieure d’architecture Montpellier | La Réunion, France

Appel à candidatures pour une thèse CIFRE :”Le trajet du Bateau Ivre (Saint-Marcellin, Isère, 1952-1956) ; une maison conçue par un collectif d’artistes à faire revivre.” (date limite : 15 octobre 2022)

Mercredi 31 aoû 2022

Appel à candidatures pour une thèse CIFRE (Ville de Saint-Marcellin, AAU_Cresson / ENSA de Grenoble / Université Grenoble Alpes) portant sur :”Le trajet du Bateau Ivre (Saint-Marcellin, Isère, 1952-1956) ; une maison conçue par un collectif d’artistes à faire revivre.

Les candidatures sont à envoyer avant le 15 octobre 2022

Équipe encadrante

L’équipe encadrante est ainsi constituée :

– Nicolas Tixier, professeur HdR en TPCAU, directeur du Cresson, UMR AAU, Ensa Grenoble (direction)
– Annalisa Viati Navone, professeure HdR en HCA, membre du LéaV – Ensa Versailles (co-direction)
– Xavier Dousson, docteur, maître de conférences en TPCAU à l’Ensa Paris Val de Seine, membre du LACTH – Ensap Lille (comité de suivi)
Guillemette Morel Journel, ingénieure de recherche HdR, directrice du laboratoire ACS, UMR AUSSER, Ensa Paris Malaquais (comité de suivi)
Ainsi que pour la Ville de Saint Marcellin
– Philippe Pourtier, Directeur Général des Services

Appel 20220823-Projet-CIFRE_Bateau-IvreTélécharger

Le jury du Prix de thèse sur la ville 2022 a désigné son lauréat et ses prix spéciaux

Mercredi 31 aoû 2022
Organisateurs

Organisé par le Plan Urbanisme Construction Architecture (Puca), l’Association pour la Promotion de l’Enseignement et de la Recherche en Aménagement Urbanisme (Aperau Internationale) et l’Institut pour la Recherche – Caisse des Dépôts, le Prix de thèse sur la ville a pour objet de récompenser les meilleures thèses de doctorat soutenues en France ou à l’étranger, rédigées en langue française, et traitant de la ville avec une réflexion sur l’action et (ou) vers l’action opérationnelle. (extrait du site)

Lauréat et prix spéciaux

Le jury du Prix de thèse 2022 sur la ville PUCA/ APERAU / Institut pour la Recherche, Caisse des Dépôts, présidé par Claire LEVY-VROELANT, a primé les thèses suivantes :

Grand prix 2022
  • Paul LECAT pour sa thèse de doctorat en histoire “La fabrique d’un quartier ordinaire. Le quartier de la Réunion entre Charonne et Paris des années 1830 aux années 1930”, soutenue à l’Université Gustave Eiffel, sous la direction de Fréderic MORET et de Charlotte VORMS
Prix Spéciaux 2022
  • Marion CHAPOUTON pour sa thèse de doctorat en droit public “La ville durable au prisme du droit”, soutenue à l’Université Paris II Panthéon Assas, sous la direction de Jacques CHEVALLIER
  • Mazen HAIDAR (AHTTEP/AUSser) pour sa thèse de doctorat en architecture “La réception et les pratiques d’appropriation de l’immeuble résidentiel ‘moderne’ à Beyrouth entre 1946 et 1990”, soutenue à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, sous la direction de Valérie NEGRE
  • Sarra KASRI pour sa thèse de doctorat en architecture “L’architecture comme marqueur de risque, au risque des temporalités urbaines”, soutenue à l’Université Paris Est, sous la direction de Jean-Pierre LEVY et d’Abdallah FARHI

Le Carnet AUSser prend ses vacances d’été du 22 juillet au 30 août 2022

Vendredi 22 juil 2022
Le Carnet AUSser vous donne rendez-vous le mercredi 31 août 2022, date de reprise de ses activités.

[Parution] La lettre des nouveautés du Carnet AUSser n°109 du 20 juillet 2022

Mercredi 20 juil 2022

La lettre des nouveautés du Carnet AUSser n°109 du 20 juillet 2022 est parue : cliquez ici

Vous découvrirez les actualités des membres de l’UMR AUSser (colloques, séminaires, expositions, publications) et des informations relatives à nos thématiques de recherche.

Retrouvez la collection de cette lettre : cliquez ici

La prochaine lettre paraîtra le 30 septembre 2022.

Le carnet va bientôt prendre ses vacances d’été (vendredi 22 juillet 2022) et vous donne rdv au mercredi 31 août.

Un très bel été à vous.

La Revue d’histoire des chemins de fer est disponible en ligne sur OpenEdition !

Mardi 19 juil 2022

Le pôle scientifique de Rails & histoire, en coordination avec l’équipe d’OpenEdition Journals, travaille depuis un certain temps à la mise en ligne des anciens numéros de la Revue d’histoire des chemins de fer.

la Revue est disponible en ligne sur le site d’OpenEdition Journals, des numéros 24-25 à 55.

Accédez à la collection en ligne : Revue d’histoire des chemins de fer

Présentation de la revue

La Revue d’histoire des chemins de fer, publication semestrielle, a été créée en 1989 par l’association Rails & histoire. Son comité éditorial, multidisciplinaire, accueille tous les sujets en rapport avec l’histoire de l’univers ferroviaire, hommes, techniques, institutions, réseaux et territoires, entreprises, rôle des chemins de fer dans l’histoire économique, celle de la société, la culture et le patrimoine. (Extrait du site)

EAUH Antwerp Conference: 15th Conference of the European Association of Urban History – University of Antwerp​ – 31 August – 3 September 2022

Mardi 19 juil 2022

The 15th EAUH Conference will be held from Wednesday 31 August – Saturday 3 September 2022, at the University of Antwerp​.

Accédez à l’annonce : EAUH 2022

Présentation

The EAUH conference tackles all disciplines and themes within urban history, but the central conference theme is ‘Inequality and the City’. Therefore, the European Association of Urban Historians invites all scholars to reflect on the complex relationship between social inequality and the city. While traditionally social inequality is a preferential playing field for economic and social historians, the conference’s main goal is to tackle this vast theme from a multi-dimensional perspective. Social inequality is not only mirrored but also wrought in forces as different as spatial dynamics, gender, race and class relations, demographic structures, housing and sanitary conditions, labour markets, social security systems, literacy and education, crime, public transport, ecological concerns and so on. This interconnectedness is the very essence of urban social inequality, and more often than not it is also closely linked to historical path-dependencies. Hence, in order to adequately address the historical relationship between (in)equality and the city, a perspective is needed that includes the social, political, cultural, economic conditions thereof across urban societies.

In order accommodate everyone, the conference will already start on Wednesday 31 August in the afternoon with two slots for sessions, before we kick off with the opening ceremony in the early evening with keynotes and information about the conference, followed by a reception. The rest of the conference is more or less as we are used in EAUH, four time slots per day, two short coffee breaks and one lunch break each day. Each day will also be ended with a communal keynote lecture, followed on Thursday by a cultural activitit and a reception, and on Friday by the (optional) conference dinner. The last day of the conference consists of two time slots, lunch and a closing ceremony. We end the conference with a goodbye drink.

Programme

Accédez au programme : EAUH 2022

Inscription

Pour s’inscrire : EAUH 2022

Appel à contribution pour le colloque “Urbanisme inclusif et patrimoine contemporain à Beyrouth : modalités et enjeux. Images et imaginaire(s) de la ville. Régénération, réconciliation, réinvention : Beyrouth à l’épreuve des risques” (date limite :...

Lundi 18 juil 2022

L’appel à contribution pour le colloque “Urbanisme inclusif et patrimoine contemporain à Beyrouth : modalités et enjeux. Images et imaginaire(s) de la ville. Régénération, réconciliation, réinvention : Beyrouth à l’épreuve des risques” est ouvert depuis le 13 juillet.

Accédez à l’annonce sur Calenda : Urbanisme inclusif et patrimoine contemporain à Beyrouth

Organisation
  • Département d’architecture de l’École d’Architecture et de Design de l’USEK (Université Saint-Esprit de Kaslik),
  • CRH-LAVUE (Centre de recherche sur l’Habitat – Laboratoire Architecture Ville Urbanisme Environnement),
  • LIFAM (Laboratoire Innovation Formes Architectures Milieux),
  • GERPHAU (Groupe d’Études et de Recherches Philosophie, Architecture, Urbain)
Présentation

La deuxième séance du cycle « Images et imaginaire(s) de la ville » « Régénération, réconciliation, réinvention : Beyrouth à l’épreuve des risques », portera sur la ville de Beyrouth. Ce cycle pluridisciplinaire, sous format de deux tables-rondes, ambitionne de regrouper sous forme d’un kaléidoscope, les communications de chercheurs d’horizons et de disciplines diversifiés (architecture, urbanisme, conservateur-restaurateur, sociologue, politicien, historien…), autour de la ville de Beyrouth. Cet appel à contribution s’adresse aux architectes, urbanistes, paysagistes, enseignants et chercheurs engagés par leurs enseignements, leurs pratiques et leurs recherches dans ces domaines, et désirant partager et mettre en débat leurs questionnements (théoriques, conceptuels et constructifs). (Extrait de Calenda)

Appel appel_a_contribution_seance_2Télécharger Informations pratiques

Envoie d’un abstract sous format PDF, à l’adresse électronique suivante : bassil.g.maria@gmail.com

avant le 26 août 2022

[Parution] “Villas modernes du Bassin d’Arcachon (1951-2021)” / Élise Guillerm et Jean-Baptiste Marie, Editions Norma, mars 2022

Vendredi 15 juil 2022

“Villas modernes du Bassin d’Arcachon (1951-2021)” / Élise Guillerm et Jean-Baptiste Marie, Editions Norma, mars 2022, 1 Vol. (285 p.)

Présentation

La cabane de pêcheur et les arcachonnaises, magnifiques demeures de la Belle Époque, ont façonné le littoral du bassin d’Arcachon, de la Ville d’Hiver d’Arcachon à la pointe du cap Ferret. Précédée par les tenants de l’Art déco, tels que Roger-Henri Expert, et par Le Corbusier, une nouvelle génération de créateurs va, dès le début des années 50, marquer de son empreinte, tantôt moderniste, tantôt brutaliste, le paysage du Bassin avec une série de villas et maisons qui vont lui donner, aux côtés de rares habitations collectives, sa physionomie actuelle si singulière.

Soucieux de préserver le cadre naturel, les architectes ont rivalisé d’ingéniosité pour s’intégrer dans ce territoire grandiose et fragile. Parmi eux, l’équipe bordelaise Salier-Courtois-Lajus-Sadirac, Raphaëlle et Jacques Hondelatte ou Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal (Pritzker 2021), y ont inventé un art de vivre, avec une architecture respectueuse de l’environnement, qui a contribué à faire connaître et aimer ce site naturel unique entre dunes, forêt de pins et océan.

[Parution] “L’archipel résidentiel. Logements et dynamiques Urbaines” / Yankel Fijalkow et Bruno Maresca, Editions Armand Colin, juillet 2022

Vendredi 15 juil 2022

“L’archipel résidentiel. Logements et dynamiques Urbaines” / Yankel Fijalkow et Bruno Maresca, Editions Armand Colin, juillet 2022, 1 Vol. (240 p.), Collection Le siècle urbain

Accédez à l’annonce : L’archipel résidentiel

Présentation

La question du logement est une perspective fondamentale des dynamiques urbaines entraînées par la métropolisation du monde, l’extension suburbaine, la réification des centres et la marginalisation des périphéries. Face aux crises du logement, s’inventent des formes nouvelles d’habitation méconnues des inventaires statistiques.

En neuf chapitres, ce livre propose un voyage sociohistorique inédit dans l’archipel du logement français, depuis ses formes les plus canoniques, l’habitat haussmannien, le logement social et le pavillon, jusqu’aux formes distinctives de l’habitat de luxe, pour déboucher sur les alternatives telles la yourte ou la tiny house. Le champ du logement, travaillé par la normalisation et la différenciation, révèle aux architectes, aux urbanistes, aux techniciens de la construction et aux acteurs de la ville, une mosaïque de contextes et de formes d’habitat reliés entre eux par la conscience d’une unicité. Imaginer les habitats comme les villes de demain nécessite de penser ensemble et séparément les dynamiques qui suscitent l’archipelisation du monde du logement.

Retraite d’écriture 2022 des doctorant.e.s de l’IPRAUS/AUSser (ENSA de Paris-Belleville)

Vendredi 15 juil 2022

La seconde retraite d’écriture organisée par le Petit séminaire des doctorant.e.s de l’UMR AUSser s’est déroulée au Couvent de la Tourette du 7 au 10 juillet 2022 grâce au soutien financier de l’ENSAPB.

Les journées de travail ont été rythmées par des sessions de travail individuel suivant la méthode « pomodoro » (50 minutes de travail,10 minutes de pause) et des temps d’échange collectifs lors d’ateliers. Chaque doctorant.e pouvait ainsi avancer sur sa thèse en optimisant sa concentration et en bénéficiant de la dynamique du groupe.

Ce temps de travail partagé, qui s’inscrit dans le prolongement de la retraite d’écriture de 2021, a permis d’intégrer les nouvelles et nouveaux doctorant.e.s à la vie de l’équipe et de s’informer sur les problématiques de la thèse en fonction du niveau d’avancement de chacun.e. Par ailleurs, le cadre privilégié du couvent de la Tourette a offert aux doctorant.e.s une immersion dans l’architecture de Le Corbusier, à travers la visite du bâtiment par les frères vivant sur place et son appréhension, plus confidentielle, par la découverte de ce lieu rythmé par l’évolution la lumière à chaque instant de la journée.

Le bilan de ce temps d’écriture privilégié est très positif.

[Parution en ligne] Cahiers Ramau n°11 : “Savoirs et expertises renouvelés. Au croisement des mondes académiques et opérationnels”, Sous la direction de Claire Carriou, Théa Manola et Silvère Tribout

Vendredi 15 juil 2022

Les Cahiers Ramau n°11 : “Savoirs et expertises renouvelés. Au croisement des mondes académiques et opérationnels”, Sous la direction de Claire Carriou, Théa Manola et Silvère Tribout, 1 Vol. (260 p.), ISBN 978-2-37556-039-6

Accédez au document en ligne : Cahiers Ramau n°11

Présentation

Les champs de l’architecture, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire sont, depuis quelques années, marqués par une multiplication et une diversification des collaborations et initiatives engageant des productions hybrides entre acteurs académiques et opérationnels. En réouvrant la question des relations entre ces mondes, le cahier Ramau 11 apporte un éclairage sur les reconfigurations contemporaines des expertises territoriales grâce à trois entrées : les arènes de production de recherches et d’expertises ; les processus de confrontation et de légitimation des savoirs au sein de ces arènes ; les trajectoires multiples engagées au fil de ces démarches. Si les contributions révèlent des situations très diverses d’ouverture, de croisement, d’entremêlement, d’hybridation et parfois de coproduction, elles montrent que de telles porosités vont de pair avec des processus de polarisation et d’affirmations d’expertises « originelles » par les acteur·rices qui en seraient historiquement détenteur·rices, comme par les autres acteur·rices engagé·es à leurs côtés. Elles montrent par ailleurs que de telles démarches, au-delà de leur diversité et de la quête (parfois fantasmée) de coproduction, sont mues par bien d’autres enjeux individuels et institutionnels. (Extrait du site)

Contribution membre UMR AUSser

Alexandre Callens (doctorant IPRAUS/AUSser) : Quand la recherche participe au renouvellement de l’expertise paysagère. Le cas d’une expérimentation sur les espaces ouverts de la plaine Lyon‑Saint‑Exupéry

Congrès du centenaire de l’Union Géographique Internationale (UGI) : UGI-IGU Paris – 18 au 22 juillet 2022

Vendredi 15 juil 2022

Le Congrès du centenaire de l’Union Géographique Internationale (UGI) se tiendra à Paris, du 18 au 22 juillet 2022, dans plusieurs lieux emblématiques de la géographie : Sorbonne, Institut de Géographie, Société de Géographie. Organisée par le Comité National Français de Géographie, cette rencontre extraordinaire réunira des géographes du monde entier, pour célébrer la création de l’UGI, mais aussi l’évolution de la discipline géographique depuis un siècle et sa pertinence pour le présent et le futur.

Accédez au site : UGI-IGU Paris

Présentation

Science des territoires, la géographie contemporaine a su emprunter aux différentes sciences sociales et sciences de la nature pour multiplier les travaux dans les domaines les plus divers et offrir des clés de lecture du monde et de ses évolutions à toutes les échelles. À l’interface avec l’aménagement, l’environnement, la sociologie, les études sur les risques, la géomatique et bien d’autres encore, les géographes ont su construire des outils pour comprendre et organiser les espaces en fonction des choix de société.

La géographie contemporaine accompagne les sociétés dans l’analyse et la projection future des territoires.

Le comité d’organisation local est fier et heureux d’organiser la célébration de cet anniversaire à Paris. Ville mondiale, ville de la culture, de l’éducation et de la science, Paris accueillera ce congrès du centenaire dans son université la plus prestigieuse, la Sorbonne, proposant un événement exceptionnel associé à de nombreuses opportunités pour les géographes du monde entier.

Ainsi, ce Congrès permettra de réunir les talents scientifiques du monde entier. Conférences, présentations scientifiques, rencontres avec le public permettront des débats scientifiques de haut niveau.
(Extrait du site)

Contributions membres UMR AUSser

Plusieurs membres de l’UMR AUSser y participent.

Consultez le programme en ligne : UGI-IGU

Conférence “Ré-enchanter le pavillonnaire urbain des années 1950-70” – Ministère de la transition écologique – 26 septembre 2022

Vendredi 15 juil 2022

Le PUCA, l’ADEME et LEROY MERLIN Source organisent une journée de conférence autour du pavillonnaire urbain. Au programme : présentation des résultats de la recherche Ré-enchanter le pavillonnaire urbain des années 1950-70 avec un temps dédié à l’exposition photographique L’abécédaire du ré-enchantement. Et rencontre avec les chercheurs bien sûr : Viviane Hamon, anthropologue, Lionel Rougé, géographe, et Hortense Soichet, photographe.

Accédez à l’annonce : Pavillonnaire urbain

Présentation

Pourquoi les pavillons ? Parce qu’ils sont aujourd’hui très controversés. On les juge consommateurs d’espace et sources d’artificialisation des sols. Or cet habitat a un potentiel de mutation et de contribution à la nature en ville. Comment s’adapte-il aux modes de vie des nouvelles familles ? Les pavillons sont-ils une opportunité pour la transition écologique ? Et porteurs d’un mode de vie plus durable (énergie, mobilité, biodiversité, etc.) ? Avec leur recherche habitat pluridisciplinaire menée dans des quartiers pavillonnaires de Toulouse-Colomiers et Saint-Brieuc, les trois chercheurs apportent un éclairage inédit sur ces questions.

Deux autres conférences sont au programme de cette journée d’échange autour de l’habitat pavillonnaire :

  • Le pavillonnaire urbain, angle mort des politiques publiques ?
  • Des pavillons réinvestis pour quels modes de vie ?
    (Extrait du site PUCA)
Informations pratiques

Rendez-vous le 26 septembre dès 13h30 à la Tour Séquoia, 1, place Carpeaux, Paris – La Défense.

Pour s’inscrire cliquez ici.

[En ligne] Actes de la journée d’étude « Photographier le Grand Paris. Les visions de la construction métropolitaine » du 21 octobre 2021 – Séminaire IGP 2021

Mercredi 13 juil 2022

Consultez en ligne la publication des actes de la journée d’étude « Photographier le Grand Paris. Les visions de la construction métropolitaine » qui s’est tenue le 21 octobre 2021 à l’École des Ponts ParisTech.

Accédez en ligne : Photographier le Grand Paris

Organisateurs

Organisation scientifique : Raphaële Bertho (Université de Tours/INTRU), Sonia Keravel (ENSP Versailles/LAREP), Frédéric Pousin (IPRAUS/ AUSser), Nathalie Roseau (École des Ponts ParisTech/LATTS)

Sommaire Sommaire Introduction : Un chantier original

par Raphaële Bertho, Sonia Keravel, Nathalie Roseau et Frédéric Pousin

1ère Session: Objets métropolitains et invention de regards photographiques

par Raphaële Bertho et Nathalie Roseau

Archéologie croisée d’un imaginaire photographique : L’exemple du boulevard périphérique à Paris

par Raphaële Bertho et Nathalie Roseau

Picturing the Changing American City in the 1970s Photography from the NEA Photography Surveys and the EPA Documerica Project

par Mark Rice

Les années 60, Montréal voit grand

par André Lortie (directeur IPRAUS/AUSser)

Constructing the Image of the First Italian Metropolis Urban Photography in Milan in the 1960s and 70s

par Antonello Frongia

Discussion 1 2ème Session: Visions métropolitaines et archives

par Sonia Keravel et Frédéric Pousin

Présentation des collections du Centre Canadien d’Architecture (Montréal)

par Martien de Vletter

Présentation des collections du Centre International pour la Ville, l’Architecture et le Paysage (Bruxelles)

par Ursula Wieser

Discussion-2 La ‘’propagande’’ du Grand Paris dans le fonds de la photothèque du Tourisme conservée aux Archives nationales (1940-1970)

par Anne-Sophie Lienhard

Les fonds photographiques aux Archives départementales

par Maxime Courban

Fonds de paysagistes : quel apport pour l’histoire métropolitaine?

par Anthony Rigault

Discussion-3

Pages